Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le travail social et le genre : ne manquez pas lundi prochain les entretiens du Livre Blanc du HCTS

Le Haut Conseil du Travail Social (HCTS) organise une nouvelle journée d’étude dans le cadre des Entretiens du Livre Blanc. Il aborde cette fois-ci la question des rapports hommes – femmes dans le travail social. Ce sujet est crucial pour comprendre les enjeux d’un secteur très féminisé et souvent dévalorisé. La journée vise à déconstruire les stéréotypes, valoriser le « care » et mettre en lumière l’importance du genre dans ce domaine.

Le genre, un angle mort du travail social

Historiquement, l’aide et l’action sociales ont délégué les tâches de bienfaisance aux femmes. Elles restent considérées comme plus aptes à écouter, soigner et accompagner les personnes en difficulté. Cependant, le genre est longtemps resté un angle mort du travail social, autant dans les savoirs académiques que dans les pratiques professionnelles et la formation.

La journée des Entretiens du Livre Blanc vise à analyser les interventions et politiques sociales sous l’angle de leur répartition sexuée, afin d’enrichir les postures et les outils des professionnels et cadres du travail social. Il s’agit de déconstruire le processus de constitution du secteur et de valoriser le travail d’accompagnement comme une fonction universelle, en dehors des stéréotypes féminins-masculins.

L’intégration du genre aux enjeux du travail social permet de reconnaître la place et le rôle du « care » dans notre société. Les activités d’aide aux personnes et aux familles ont une valeur universelle dissociée du féminin.

Le programme détaillé de la journée comprend de multiples interventions. Celles de Marc Bessin, Marie Loison, Véronique Bayer, Coline Cardi et Sandra Laugier, aborderont divers aspects du genre dans le travail social. L’introduction des travaux sera assurée par Mathieu Klein, président du HCTS, et la journée sera conclue par Amaury Ville, secrétaire général du HCTS. Cyprien Avenel et Geneviève Besson animeront les séances.

Pour vous inscrire, Cliquez sur ce lien qui vous renvoie sur le site d’IdéalCo qui héberge les travaux du HCTS  . Ne manquez pas cette opportunité unique de participer à un débat essentiel  du travail social. Si vous ne pouvez pas étre présent(e) à certaines heures, votre inscription vous permettra d’assister aux interventions en replay (rediffusion).

9H00 /10H15 : Le genre du travail social : quelles évolutions, quelles perspectives ? avec Marc BESSIN, Directeur de recherche au CNRS, IRIS/EHESS, Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux, ParisCondorcet.
Marc Bessin,
a écrit « Les hommes dans le travail social : le déni du genre », in GuichardClaudic Y. Kergoat D. & Vilbrod A. (dir.), L’inversion du genre. Quand les métiers masculins se conjuguent au féminin… et réciproquement, PUR, 2008, pp. 357370.

10H15 / 11H30. Les trajectoires des femmes, du sansabrisme au logement avec Marie LOISON, maîtresse de conférence en sociologie, Université Sorbonne Paris Nord, Laboratoire Printemps.
Marie Loison a écrit « Le sansabrisme au féminin. Quand les haltes pour femmes interrogent les dispositifs d’urgence sociale », avec
Rosane Braud, Travail, genre et sociétés, 2022/1 (n° 47)

11H30 /12H45. Le travail social : toujours une affaire de femmes ? Focus sur l’encadrement avec Véronique BAYER, Directrice générale de l’Institut de recherches et de formation à l’action sociale de l’Essonne (IRFASE) et sociologue.
Veronique Bayer, a écrit « Le genre de l’encadrement dans le travail social : l’émergence du caring management. Parcours et modèles ». Thèse de sociologie, 23 juin 2020, EHESS

l’après midi

14H3015H45. Les normes de genre dans les dispositifs de protection de l’enfance et de parentalité avec  Coline CARDI, maîtresse de conférences en sociologie à l’université ParisVIII, chercheuse au CRESPPACSU.
Coline Cardi
a écrit « Les habits neufs du familialisme. Ordre social, ordre familial et ordre du genre dans les dispositifs de soutien à la parentalité », Mouvement, 2015/2.

16H0017H15. L’éthique du care et le genre du travail social. Peuton valoriser les métiers ? avec Sandra LAUGIER, Philosophe, Professeure des universités, Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS)

Sandra Laugier a écrit « L’éthique du care et la compassion comme compétence », in, Soin et compassion, Hermann, 2021.
17H15



 

 

Photo : source freepik.com

 

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher