Pourquoi ai-je le béguin pour le béguinage ?

Connaissez-vous ce concept de béguinage qui revient en force en France et à l’étranger ?  Cette pratique remonte au Moyen Âge dans les pays du nord de la France notamment. Les  béguinages médiévaux abritaient les communautés de béguines, femmes pieuses, à la fois religieuses et laïques, qui n’étaient pas engagées par des vœux religieux. Elles vivaient de ce fait en complète autonomie, car ne dépendant d’aucune hiérarchie.

Ces femmes vivaient dans des  logements généralement regroupés en une ou deux rangées de petites maisons reliées par des coursives, avec une cour centrale, où se trouvait un jardin. Ces lieux communautaires formaient de véritables villages dans la ville et ont été particulièrement nombreux en Flandre et aux Pays-Bas. Il  a existé par le passé également des béguinages regroupant des hommes, mais ils furent moins nombreux.

Cette façon de vivre permettait aux habitantes de s’entraider dans le cadre d’une communauté qui permettait de mieux se protéger face aux rigueurs de la vie et des risques que pouvaient courir les femmes seules.

Le béguinage est de retour !

En Allemagne s’est créée en 1998 la ferme de « Lieselotte », un béguinage moderne, où s’associent librement des femmes de tous âges et conditions dans le but de vivre en communauté. le Beginenhot Tännich en Thuringe, dirigé par des femmes avec expérience en féminisme et en économie, voulait promouvoir l’entreprenariat féminin et la présence des femmes dans l’espace public. Dans cette ferme habitaient des femmes de tout âge, avec ou sans enfants Le premier but fut économique, visant l’autonomie par la création d’entreprises dans le domaine manuel, social, gastronomique et/ou éducatif. Depuis d’autres expériences sont apparues. Ces béguines modernes proposent ainsi un lieu de retraite et de protection spécifiquement adapté aux femmes et à leurs enfants. Là, elles trouvent les moyens de s’entraider et d’échanger leurs expériences et leurs pratiques, mais aussi se ressourcer et se détendre.

Le béguinage, une solution d’habitat protecteur pour les personnes âgées.

Les initiatives se multiplient maintenant en France notamment avec le béguinage pour personnes âgées. Et la c’est le top ! Béguinage et Compagnie avec son président Jean-Francois Trochon développe ce concept permettant à des personnes âgées de se retrouver en toute autonomie et de vivre ensemble dans un environnement communautaire à l’image des Béguines du passé.

Jean François Tronchon explique que la notion des béguinages pour seniors est vaste… 2 générations de retraités peuvent y vivre, et les rencontres avec les enfants et petits-enfants des bénéficiaires en font de faits des lieux intergénérationnels… Les Béguinages sont pour lui des lieux privilégiés pour accueillir la fragilité et encourager les rencontres conviviales…

Ces nouveaux béguinages forment un habitat groupé qui réunit 3 critères :

« en rompant l’isolement qui met à mal la santé et donc l’autonomie. Les béguinages apportent un sentiment de sécurité, par le lien social qu’ils recréent grâce à la vie en communauté »

La ministre déléguée en charge de l’Autonomie, ne s’est pas trompée. Elle soutient ces démarches de création de béguinages pour séniors. Elle a d’ailleurs récemment inauguré Le béguinage de Quesques dans le Nord de la France.

Cette solution est une alternative pour nos anciens qui leur permet de bien vieillir et de profiter des années de vie qui leur reste avec un maximum d’autonomie. Voilà pourquoi j’ai le béguin pour cette pratique qu’il faudrait développer un peu partout en France ! Car la joie de vivre n’a pas d’âge

 

lire à ce sujet

 

 

La photo est une capture d’écran de la vidéo de l’association « béguinage et compagnie » : Impact social et inclusif

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mon nouveau livre vient de sortir :
"Les oubliés du confinement"

Soutenez mon travail (et ce blog), en achetant un exemplaire !

%d blogueurs aiment cette page :