Des Pères Noël pour lutter contre l’isolement…

Pour les fêtes de Noël et du nouvel an, la solidarité s’est organisée pour les personnes précaires et isolées. Même si toutes n’ont pas pu bénéficier d’un élan de générosité (Covid oblige) plusieurs initiatives nous montrent que des bénévoles ont répondu présent pour lutter contre l’isolement

Ainsi par exemple, en Centre-Val de Loire, plusieurs organismes se sont chargés de redonner un peu d’espoir à ceux qui n’ont pas forcément le cœur à la fête. Thomas Hermans a enquêté pour France 3 Centre Val-de-Loire. Depuis une semaine, écrit-il l’antenne loirétaine de la Croix Rouge, a reçu « un nombre conséquent » de boîtes solidaires, s’est réjouie la présidente Laure-Marie Sokeng-Minière. Ces boîtes solidaires, sont issues d’une opération d’ampleur nationale organisée depuis quatre ans.

Dans le Cher, la Banque alimentaire a distribué, environ 70 paniers de Noël à des étudiants, qui n’ont pas pu rejoindre leurs familles « à cause de la Covid, parce que c’est trop loin ou parce que c’est trop cher » précise Lylian Lasnier, interrogé par le journaliste de France. Paniers confectionnés aussi avec des agents bénévoles qui travaillent à la Préfecture.

À Tours, une alliance multipartite (entre le Secours catholique, la Croix Rouge, la Banque alimentaire, le diocèse et le café associatif La Barque) organise chaque année depuis 11 ans un « Noël pour Tous« . Un repas en plein air, convivial et intergénérationnel, « qu’il pleuve, neige, vente », affirme Brigitte Bécard, coordinatrice de l’évènement.

« La préoccupation première, c’est de ne pas laisser les personnes seules à Noël ».

C’est le leitmotiv des Petits Frères des Pauvres. France bleu Nord explique que dans les Hauts-de-France, un millier de personnes sont accompagnées par l’association. Le journaliste Théo Boscher, rappelle que selon un baromètre publié en 2021 par l’association, 530 000 personnes vivent en situation de mort sociale en France.

La période des fêtes de fin d’année est souvent douloureuse : « Ici, c’est une famille de cœur. Parce que la période est extrêmement dure, une personne qui est seule, c’est une horreur alors on s’apporte de l’affection. » explique Liliane retraitée de 71 ans.

Une solitude aggravée par la pandémie

Mais la solitude ne concerne pas que les personnes âgées. Les restrictions sanitaires mises en place pour lutter contre la Covid-19 ont aggravé le sentiment de solitude des Français, en particulier des plus jeunes. Selon une étude du Crédoc, un quart de la population serait complètement isolé socialement en janvier 2021.

En un an, il est relevé une forte progression de l’isolement chez les 1530 ansMoins d’un jeune sur deux a maintenu des contacts avec son cercle amical. Entre 2020 et 2021, le taux d’isolement des jeunes est passé de 12% à 21%. Si l’on tient compte des jeunes ne disposant que d’un seul réseau de sociabilité actif, 45% des jeunes ont une sociabilité réduite à portion congrue en 2021. Avec la crise sanitaire, ce sont les occasions d’échanges avec les amis qui ont le plus fortement diminué chez les 15-30 ans entre janvier 2020 et janvier 20212. Sur l’année, les jeunes ont
réduit de 17 points la fréquence de leurs rencontres de visu avec leurs amis. Au tout début de l’année 2021, seuls 46% d’entre eux déclarent côtoyer de manière régulière

Certaines catégories de personnes ont été plus touchées par la dégradation des liens avec leur entourage explique aussi le site vie-publique.fr. C’est le cas notamment des personnes au foyer, des faibles revenus, des non-diplômés, des ouvriers et des foyers monoparentaux.

Il est aussi noté une nouvelle forme d’isolement numérique. Les rencontres en distanciel ne suffisent pas comme le montre ces réponses :

solitude et numerique vie publique

L’étude du Crédoc parle d’une « transformation des liens sociaux ». Elle a engendré une nouvelle forme d’isolement numérique pour les personnes moins attirées par les nouvelles technologies ou peu convaincues de l’intérêt de ce type d’échanges en ligne.

Bref l’isolement de nombreuses personnes est devenue une réalité et les annonces inquiétantes sur la propagation du nouveau variant du virus ne fait qu’aggraver cette réalité et ce sentiment d’isolement particulièrement néfaste pour le moral et la santé mentale des Français. Il y a lieu de s’en préoccuper.

Le site e.vous.fr a recensé les initiatives prises par les associations pour des réveillons solidaires. En région parisienne, les occasions ne manquent pas de donner de son temps ou un peu d’argent pour faire que chacun passe des fêtes agréables. 11 structures avec les contacts vous permettent d’y participer ou de contribuer à apporter un peu de chaleur humaine : Réveillons solidaires en Ile-de-France pour Noël 2021 et le Nouvel An 2022

sources :

 

lire aussi :

 

 

Photo créée par KamranAydinov – fr.freepik.com

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour soutenir ce blog, n'hésitez pas à acheter un de mes deux livres :
  • Les oubliés du confinement
  • Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique
%d blogueurs aiment cette page :