Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Petite musique stigmatisante » / SDF déplacés : qu’en pensent-ils ? / Écologie et grande pauvreté avec ATD Quart Monde

Lutte contre la fraude sociale : « Qu’on cesse cette petite musique stigmatisante », lance la Fédération des acteurs de la solidarité

La communication gouvernementale sur la lutte contre la fraude à de quoi se poser des questions. Interrogé par France Info, Pascal Brice, président de la Fédération des acteurs de la solidarité, critique clairement le plan du gouvernement pour lutter contre la fraude sociale. Il estime que la communication autour de cette chasse aux fraudes stigmatise les personnes touchant de faibles revenus, contrairement aux fraudeurs fiscaux riches.

Il souligne que de nombreux bénéficiaires d’aides sociales sont également des travailleurs pauvres qui ont du mal à joindre les deux bouts. Le président de la FAS dénonce également l’insistance sur le fait que ce sont principalement les étrangers qui fraudent.

Il propose plutôt de prendre des mesures pour soutenir les classes moyennes précarisées. Il faudrait aussi selon lui se concentrer sur la fraude organisée à grande échelle. Enfin il estime que la stigmatisation choisie par le gouvernement ne contribue pas à la solidarité et affaiblit la crédibilité de l’État. Il n’a pas tort ! (lire l’article de France Info)

écoutez-voir :

Lire aussi

 


Transfert de sans-abri avant les JO 2024: qu’en pensent les premiers concernés ?

Le plan qui consiste à transférer les sans-abri de Paris vers d’autres régions en préparation des Jeux olympiques de 2024 suscite des inquiétudes parmi les personnes sans abri. Beaucoup d’entre elles estiment que cette mesure vise à cacher la pauvreté aux yeux des touristes. Ils soulignent qu’ils ont des besoins spécifiques à Paris, tels que des suivis médicaux et sociaux, et qu’ils ne veulent pas être déplacés.

Cet article signé Paul Boyer sur Slate est intéressant car il donne la parole aux personnes concernées. C’est suffisamment rare pour être souligné. Les futurs déplacements des SDF de la capitale vers les régions suscite non seulement  leur stupéfaction, mais aussi la crainte et sorte de consternation auprès des personnes qu’il a rencontrées.

Certains d’entre eux craignent également que cette mesure les mette en concurrence avec d’autres personnes déjà en attente de logements dans les régions concernées. Les associations qui défendent les droits des sans-abri demandent que les conditions d’accueil dans les nouveaux centres soient bonnes et qu’il y ait des aides au logement. Pour l’instant, il y a encore environ 3 000 sans-abri à Paris qui attendent de voir quelles solutions leur seront proposées. (lire l’article de Slate)

lire aussi :

 


Écologie et grande pauvreté : des militants Quart Monde se penchent sur les scénarios de transition écologique de l’Ademe

Des militants du mouvement Quart Monde ont travaillé en collaboration avec l’Agence de la transition écologique (Ademe) sur les scénarios de transition vers la neutralité carbone en 2050 en France. Ils ont examiné les mesures proposées par l’Ademe dans deux scénarios, en se concentrant sur les domaines tels que l’alimentation, le logement, la mobilité et l’aménagement urbain.

Les discussions ont révélé des inquiétudes concernant  l’impact sur les personnes vivant dans la grande pauvreté, ainsi que sur l’accessibilité à une alimentation saine et durable. Les militants ont proposé des solutions telles que l’extension des transports en commun dans tous les territoires habités et le développement d’achats collectifs pour réduire les coûts alimentaires.

Ils ont également examiné la question de l’habitat communautaire comme moyen de rééquilibrer l’accès au logement. Les discussions ont souligné l’importance de donner aux citoyens un pouvoir d’agir dans la transition écologique et de consulter les personnes vivant dans la grande pauvreté. Ce travail conjoint entre les militants Quart Monde et l’Ademe visait à identifier les obstacles et à intégrer les connaissances et les pratiques des plus pauvres dans les politiques de transition écologique.

Les militants Quart Monde du Laboratoire d’idées vont désormais se pencher sur le scénario 2 intitulé « Coopérations territoriales ». Ils iront ensuite présenter leurs travaux, notamment aux rencontres Archipel 2023 en juin à Lyon, mais aussi au centre national d’ATD Quart Monde, à Montreuil, le 26 septembre prochain. (lire l’article d’ATD Quart Monde)

 


lire aussi

 


Vous êtes allé(e) au bout de cette revue de presse ? Bravo et merci ! Un grand merci aussi à Michelle Flandre qui m’a aidé à la réaliser.

Photo : Pascal Brice, Pt. de la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS) sur France 5 le 3 juin 2023 (capture d’écran)

 

 

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher