« Le social et le médical au dessus du berceau » /  Habitat des « seniors » : les CCAS inventifs / « SOS village des parents d’enfants placés »

  • TISF : L’alliance du social et du médical au dessus du berceau.  Faire se rencontrer les acteurs du social et de la santé autour du bébé : c’était tout l’enjeu du colloque organisé le 29 mars dernier par la Fédération de l’aide à domicile FNAAFP/CSF, dédié en grande partie au travail si méconnu des Techniciennes de l’intervention sociale et familiale (TISF). Cette journée a permis de porter des revendications fortes : une nécessaire alliance entre le médical et le social autour de la grossesse et des premiers mois, pour protéger l’enfant et la mère, la mise en place d’une formation complémentaire des TISF centrée sur l’observation du lien mère-bébé, et la création d’une prestation légale «périnatalité». (Lire l’article très complet du site spécialisé Ginger)  (voir ici le dossier de presse de la FNAAFP-CSF)
  • Des CCAS inventifs pour l’habitat des séniors : Pour le logement comme pour l’hébergement des personnes âgées, certains centres communaux d’action sociale (CCAS) peuvent avoir des initiatives inspirantes… Quatre d’entre eux viennent de présenter leurs expériences à l’Unccas. Entre bricolage et laboratoire, leurs idées pourraient bien essaimer. Pour la troisième année, l’Union Nationale des CCAS avait en effet organisé un partage d’expériences, sur le thème du logement et de l’hébergement des personnes âgées. Et un point commun liait les quatre autres initiatives décrites : elles reposaient à chaque fois sur des mises en réseaux. (lire l’article sur le site du Guide Familial)
  • Un projet de créer à Beauvais un centre d’accueil pour les parents d’enfants placés : Il existe en France les SOS village d’enfants destinés à accueillir des mineurs qui, pour des raisons familiales, ne peuvent vivre provisoirement ou définitivement avec leurs parents. Par effet de miroir, Emmanuelle Medzo a fondé l’année dernière à Beauvais, SOS village des parents, une association qui accompagne les parents d’enfants placés. Elle l’a réellement mise en route depuis le début de l’année. « Cela part d’un vécu, le mien, raconte-t-elle. J’ai été parent d’enfants placés, et j’ai été quasiment livrée à moi-même. » De cette expérience est née la volonté d’aider celles et ceux qui sont confrontés à cette situation. « L’aide sociale à l’enfance prend en charge les enfants, mais personne ne s’occupe des parents, poursuit-elle. Il faut faire face de la machine institutionnelle, se défendre à l’audience devant le juge, se présenter aux travailleurs sociaux. Quand mes filles ont été placées en 2010, j’étais en précarité dans le Val-d’Oise ». Emmanuelle Medzo les a récupérées au bout d’un an et demi.

et aussi

  • Grève inédite des travailleurs sociaux Adoma en Seine-Maritime : « La loi Asile, c’est la goutte d’eau ». Les salariés d’Adoma en Seine-Maritime dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail avec un encadrement passé de un travailleur social pour dix demandeurs d’asile à un pour 25 en dix ans.  Ils ont débrayé vendredi dernier : Chez Adoma, ancienne Sonacotra, Société d’économie mixte chargée de l’hébergement des demandeurs d’asile, détenue notamment par l’État et SNI, une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, il s’agit d’un mouvement de grève inédit. (lire la suite sur actu.fr)
  • Éducation : l’exemple d’une école bienveillante à Trappes. Se sentir bien en classe pour apprendre mieux, c’est l’objectif d’enseignants dans les Yvelines qui ont mis en place une méthode pour canaliser la violence et les émotions à Trappes. Une pédagogie fondée sur l’empathie :  A priori, c’est un cours de primaire classique. Sauf qu’ici dans cette classe de Trappes (Yvelines), quand on aide son voisin, la maîtresse ne dit rien. À tout moment, les élèves peuvent se lever et venir exprimer leurs émotions sur un panneau. Un défouloir et un lieu d’expression publique qui remporte un succès fou.

 

revue de presse réalisée avec le concours de Michelle Verrier Flandre

Photo : pixabay

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :