absentéisme scolaire : une mère condamnée / Au service (social) du préfet ? / enfance : la prison des écrans

  • Une mère condamnée à la prison avec sursis pour l’absentéisme scolaire de ses enfants : Une décision rarissime. Une mère originaire de Condé-sur-l’Escaut, dans le Nord, a été condamnée jeudi à six mois de prison avec sursis pour non présentation de ses jumeaux de 8 ans à l’école pendant l’année scolaire 2015-2016. Leurs absences en classe répétées sont par ailleurs rarement justifiées, révèle le Courrier Picard.  Le parquet a assuré surveiller la situation et qu’il n’hésiterait pas à requérir de la prison ferme si la situation ne s’améliorerait pas. La maman a également été condamnée à verser 1100 euros au conseil départemental.
  • Au service (social) du préfet ? L’ANAS demande au Conseil Départemental de l’Essonne de ne pas solliciter le service social pour effectuer les enquêtes dans le cadre des procédures d’opposition à l’acquisition de la nationalité française à raison du mariage. Le guide familial précise que ces enquêtes ont pour objectif de dépister les « mariages blancs ».  L’association professionnelle rappelle que ces enquêtes sont incompatibles juridiquement et déontologiquement avec la profession d’assistant de service social et de de façon plus générale avec la définition du travail social. « La demande formulée par la Préfecture de l’Essonne relève d’une finalité exclusive de contrôle qui, si elle est sans doute nécessaire, ne relève pas du travail social et encore moins des assistants et assistantes de service social ».
  • Libérez les enfants de la prison des écrans : En restant assis, votre enfant prend plus de risques qu’en faisant du skateboard, du vélo, en jouant au football. » Avec ce spot, la Fédération française de cardiologie veut marquer les esprits. « Les enfants passent moins de temps à l’extérieur qu’un détenu de prison, libérez vos enfants ! », tel est le slogan d’une marque de lessive. Au-delà de l’aspect marketing – moins de jeux, moins de taches, moins de lessives – les chiffres sont là. Moins de 25 % des 6-17 ans atteignent les 60 minutes d’activité physique quotidienne recommandées par l’OMS.

et aussi

  • Bienvenue au « 5E », squat pour mineurs non accompagnés à Clermont-Ferrand : À Clermont-Ferrand, un nouveau squat, géré cette fois par RESF, accueille une quarantaine de mineurs non accompagnés en attente d’être pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance. Sur place, la vie s’est organisée au « 5E », le Cinq étoiles. Le lieu, synonyme de répit après des mois d’errance et de galères, a été baptisé ainsi par les jeunes..  reportage avec le journal « La Montagne »

 

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

photo : flickr.com

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :