Les usagers ne sont pas des marchandises ! / Grenoble teste une caravane des droits / Ados : ce que grandir à l’hôtel veut dire

Les « usagers » ne sont pas des marchandises !

La mobilisation dure depuis le mois de juillet. Les professionnels, accompagnants éducatifs et sociaux, aides médico-psychologiques, moniteurs-éducateurs de l’association Agivr Beaujolais Val de Saône handicap dénoncent des conditions de travail qui pénalisent les personnes prises en charge.

« Les usagers ne sont pas des marchandises ! », dénonçait l’une des pancartes brandies lors de la mobilisation le 20 novembre à Villefranche sur Saône. Les salariés n’en peuvent plus de la «maltraitance institutionnelle» et de l’«accompagnement des publics au rabais» auxquels il sont réduits. Plus de cinq cents enfants et adultes en situation de handicap qu’ils accompagnent dans différentes structures de la région en subissent les conséquences.

Ils contestent la gestion « purement comptable », appliquée par « des gestionnaires, des financiers », plutôt que par des directeurs ayant, comme avant, une connaissance du terrain. Partout, les mêmes critiques et la même revendication : retrouver l’humain et le sens du travail social.
En tout cas la vidéo nous le confirme, malgré la dureté du mouvement les salariés gardent la pêche !

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=TfpG6L5vQgY&feature=emb_logo

Grenoble : la caravane passe…

Si la presse sait volontiers étaler les chiffres des fraudes aux aides sociales, elle parle bien plus rarement des allocations non attribuées : 800 millions € de fraude au RSA contre 5,7 milliard € non distribués à des personnes en difficulté ayant des droits mais ne les réclamant pas.

En ces temps de vaches maigres pour l’action sociale, il faut saluer l’expérimentation tout à fait innovante du CCAS de Grenoble qui vient de lancer le 18 décembre la Caravane des droits, pour un coût de 25 000 euros. Le principe ? Une camionnette stationne dans trois quartiers de la ville pendant un mois, à la rencontre de personnes en situation de non-recours, faute d’information ou de démarches complexes à effectuer.

Les objectifs privilégiés sont les soins de santé et le bénéfice des allocations. Deux travailleurs sociaux accueillent le public accompagné d’un membre du CCAS ou de la Direction de l’action territoriale ayant un profil d’écrivain public. (lire l’article de place gre’net)

Adolescents : ce que grandir à l’hôtel veut dire

Comment vivre dans un espace confiné quand on est ado ? Impossible de s’isoler dans un endroit à soi, de s’étendre de tout son long ou laisser traîner ses affaires, voir parfois de dormir dans le même lit que son parent du sexe opposé.

En 2017, 21 000 familles ont ainsi été hébergées en Île-de-France, soit plus de 58 000 personnes, non pas en dépannage, mais de façon pérenne. Le pire, c’est que ces ados préfèrent encore rester dans leur chambre d’hôtel malgré des conditions de vie dégradées, plutôt que de déménager tout le temps en étant contraint à changer sans cesse leurs habitudes de vie.

C’est un exemple flagrant du « décalage entre les droits proclamés et les droits réels des enfants » pointé par le Défenseur des droits dans son rapport 2019. (lire l’article du site de l’Observatoire des inégalités)

et aussi

Hébergement • Le diktat du thermomètre

Lien Social nous rappelle que « Chaque jour, 500 enfants restent à la rue à Paris. Samu social, Emmaüs, Armée du Salut et d’autres, alertent une nouvelle fois… » « A Toulouse, le Groupement pour la défense du travail social (GPS) déplore la mort de trois personnes à la rue au cours du mois de novembre. Les travailleurs sociaux dénoncent la saturation du dispositif d’urgence : en 2018, 95% des appels au 115 ont été rejetés » précise le journal

Jusqu’à quand cette « gestion au thermomètre » va –t-elle se poursuivre ? Je vous parlais il y a 2 jours de cette étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Elle montre une diminution régulière depuis 2008 du taux d’encadrement des centres d’hébergement et de réinsertion sociale, Le prochain numéro 1264 de Lien Social consacrera son dossier à l’hébergement d’urgence avec des témoignages de professionnels de terrain. Mais d’ores et déjà vous pouvez  consulter les ressources Lien Social sur la thématique « EXCLUSION SOCIALE/ SDF »

Vite dit, mais bon à savoir…

 

Cette revue de presse a été rédigée par mon collègue Tom Léducspé qui, comme son nom l’indique, est travailleur social… Merci à lui pour ce coup de main 

Certains articles ont été  sélectionnés par Michelle Verrier Flandre. Merci à elle aussi.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Une réponse

  1. Bonjour,

    L’article publié sur le site de L’observatoire des inégalités et intitulé « Adolescents : ce que grandir à l’hôtel veut dire » aurait pu être présenté plus tard ou être précédé de quelques mots d’explication. Il y a 8 jours, un jeune homme de 17 ans était tué dans un hôtel par un autre jeune. L’instrumentalisation politique de ce drame par un sénateur LREM puis Adrien Taquet ne peut qu’inquiéter. L’usage en la circonstance de twitter pourrait vous intéresser. J’ai recensé articles de presse et tweets si ça vous intéresse.

    Merci pour votre revue de presse dont je suis un fidèle lecteur. Bien cordialement.

    Didier BERTRAND

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.