Bureaucratie : le ras-le-bol des assistantes sociales…

Le journal Presse Océan  a fait état des journées nationales de l’ANAS à Nantes en interviewant 2 assistantes sociales de polyvalence de secteur qui ont exprimé très clairement leur insatisfaction face aux  dispositifs qui génèrent une bureaucratie administrative qui les empêche de passer plus de temps avec la population en demande d’aide.

Extrait de l’article du journaliste Jean-Pascal Hamida :

 » Nous sommes au service de la population, pas au service de la bureaucratie « , martèle Pascale Baqué, assistante sociale dans le quartier Nantes sud (10 500 habitants). Car si elles voient leur métier comme la mise en valeur des personnes qu’elles rencontrent pour les sortir de leurs difficultés, selon elles ce n’est pas le cas de leur hiérarchie »

Les hommes, les femmes, les enfants n’entrent pas dans les cases qui ont été créées pour eux : jeunes, vieux, RSA, chômeur, handicapés et ainsi de suite « Or les personnes ont besoin d’une écoute bienveillante, et demandent à ce que la dimension humaine de leur situation soit prise en compte. Ce n’est pas toujours le cas tant il y a à faire et de papier à remplir pour obtenir une aide facultative ou un droit.

Bref vous l’avez compris la bureaucratie semble être désormais le problème numéro un de la profession…

presse océan

quelques photos prises lors de ces journées d’études

les inscriptions3

avenard

Geneviève AVENARD, Défenseure des enfants

paugam0

Serge PAUGAM, Sociologue

valance8

Denis Vallance DGS du département de Meurthe et Moselle

ce samedi l’association tient son assemblée générale à Nantes également. L’occasion de faire intervenir le sociologue Henri Pascal qui dans le cadre d’une « discussion » rappellera comment cette profession à su s’adapter au fil de l’histoire aux différentes politiques sociales mises en place depuis la libération.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.