Un appel d’ATD Quart Monde / Enfance : le défi du confinement / Connaissez-vous les bataillons de la prévention ?

ATD Quart Monde vous lance un appel

Les nouveaux membres du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) ont été désignés le 25 mars dernier et … une réforme est passée par là : le nombre de sièges destinés aux associations luttant contre la pauvreté passe de trois à deux … alors que la pauvreté augmente en France.

Le siège occupé par ATD Quart Monde en tant que « personnalité qualifiée » depuis 1979 a été supprimé. Pourtant, les travaux portés par les représentants successifs d’ATD Quart Monde au sein du CESE ont inspiré d’importantes avancées législatives : Revenu minimum d’insertion (RMI devenu RSA),  Couverture maladie universelle (CMU) Droit au logement opposable (DALO) …  L’association apporte une expertise unique et irremplaçable, construite à partir de la pensée, du savoir et de l’expérience des personnes les plus pauvres : plus qu’une représentation, c’est une réelle participation des plus pauvres.

Aujourd’hui, L’association a besoin de votre soutien pour demander au gouvernement de renouveler son siège au sein du CESE, afin de continuer à y porter la voix des plus exclus. C’est pourquoi je vous invite à signer ici la pétition pour que l’association ATD Quart Monde  soit représentée.


Protection de l’enfance : le défi du confinement

Puisque l’on parle d’ATD Quart Monde, continuons à le faire, car l’association publie sur son site une série de témoignages  de professionnels et de personnes accompagnées par des travailleurs sociaux de l’Aide Sociale à L’enfance. Plusieurs pratiques engagées lors du 1er confinement sont déplorées par l’association.

Marie-Line Rannou-Desvignes, qui travaille en MECS ressent encore beaucoup de colère quand elle repense à la période du premier confinement. « Ce que l’on a imposé aux familles, c’est un déni des droits. Leurs droits fondamentaux n’ont pas été respectés ». Elle dénonce ainsi la suppression totale des droits de visite, puis la mise en place, sur ordre du Conseil départemental, de visites uniquement médiatisées, c’est-à-dire en présence d’un professionnel,  « Cela jetait une forme de suspicion sur l’ensemble de ces familles en lien avec la protection de l’enfance : comme si elles ne savaient pas prendre de précautions sanitaires et porter un masque. Alors qu’en fait, si, tout le monde sait faire. C’était insupportable », explique-t-elle.

Sophie Maréchal volontaire permanente explique, elle aussi, ce qui n’a pas bien fonctionné, mais précise aussi, qu’à la fin du confinement, des travailleurs sociaux de l’ASE ont souhaité rencontrer l’équipe d’ATD Quart Monde « pour faire une évaluation et travailler davantage en lien afin de trouver un peu plus de cohérence. Il y a une volonté de dialogue », salue Sophie Maréchal.  (lire l’article d’ATD Quart Monde)


45 quartiers identifiés pour le déploiement des « bataillons de la prévention »

Voilà un terme que je ne connaissais pas : les « bataillons de la prévention », un mot d’origine militaire pour parler des  300 éducateurs spécialisés et des 300 médiateurs sociaux qui seront prochainement recrutés.

Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville, a souhaité « accélérer le calendrier de mise en place de ces bataillons » Ils auront comme mission de travailler de concert avec les forces de l’ordre dans 45 quartiers qui relèvent de la politique de la ville et qui sont jugés prioritaires

« L’écoute de l’éducateur est tout aussi importante que la peur du gendarme. » Cela va mieux en le disant. Pour lutter efficacement contre la recrudescence des violences entre jeunes, il faut deux jambes précise la ministre :  d’un côté celle de la sanction et de l’autre celle de la prévention. « La prévention n’est définitivement pas une option, mais notre meilleur filet de protection contre la délinquance juvénile. La mobilisation de 600 éducateurs de rue et médiateurs sociaux devrait permettre d’aller chercher les jeunes en difficulté et de les reconnecter à ce qui fonde notre société ».

On ne peut que souhaiter « bon courage » aux futurs éducateurs et médiateurs qui seront recrutés avec un tel langage guerrier… (lire le communiqué de la ministre Nadia Hai)


lire aussi

 

Photo : ATD Quart Monde (illustration de sa pétition)

 

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :