AAH et RSA non-cumulables : c’est injuste / la crise de la redistribution des richesses / 2 ou 3 évidences sur le mouvement des gilets jaunes /

«L’allocation adulte handicapé et le revenu de solidarité active ne sont pas cumulables»

Ce n’est pas normal : les 2 allocations adulte  (AAH et RSA)  ne sont pas cumulables, même dans le cadre d’une vie de couple. C’est inscrit dans le code de la Sécurité sociale. Lorsque l’une des personnes du couple est handicapée et perçoit l’AAH soit 820 euros en octobre 2018, 860 euros à partir de novembre 2018, et 900 euros dès novembre 2019), si l’autre personne passe au RSA, son RSA est alors supprimé (avec des enfants également…). Le couple doit alors vivre à deux sur l’allocation de la personne handicapée. Il arrive que le couple n’ait pas le droit à la Couverture universelle médicale (CMU), et doive en plus payer une mutuelle ! Cette situation est profondément injuste au regard des revenus en cause nous explique dans un tribune Aurore Simonetta elle-même handicapée. elle espère que Emmanuel Macron qui avait déclaré que le handicap serait une priorité de son quinquennat rectifie ce dispositif… (lire l’article du Monde)

Réduction des inégalités et crise de la redistribution des richesses

Les Gilets Jaunes traduisent-ils une crise de la redistribution des richesses ? Une analyse des statistiques de l’INSEE sur le poids de la redistribution et des inégalités en France montre que le système vit un effet de ciseau ou de double échec : d’une part, le redistribution diminue, d’autre part la pression fiscale augmente. Autrement dit, le système de redistribution des richesses coûte de plus en plus cher et appauvrit de plus en plus les classes moyennes sans améliorer le sort des plus défavorisés…  Des tableaux et graphismes expliquent cela très bien… (lire l’article d’économie matin)

Deux ou trois choses dont je suis presque certain à propos des « gilets jaunes »

« Les enquêtes d’opinion indiquent régulièrement que le problème n’est pas l’absence d’idées politiques de nos concitoyens mais le décalage grandissant – pour ne pas dire le gouffre béant – qui sépare ces idées de la compétition électorale et de la gouvernance politique qui en résulte, donnant ainsi l’impression à la majorité de ces mêmes citoyens que les responsables politiques se moquent d’eux et que la démocratie ne fonctionne pas. » sur la violence, il est nécessaire de la mettre en perspective : « le nombre de grenades tirées est semble-t-il inédit (14 000 en une seule journée selon l’AFP), et on note que les CRS et les gendarmes mobiles continuent à faire un usage extensif des pistolets Flash-Ball et autres lanceurs de balles en caoutchouc dont la dangerosité et finalement l’inutilité sont reconnues non seulement par les chercheurs, mais aussi – et depuis plusieurs années – par le Défenseur des Droits » (lire l’article du site the conversation.com)

et aussi

Les usages numériques arrivent enfin à maturité en France

Le Baromètre du Numérique 2018 note une « hyper-accélération » des usages numériques dans la société française. L’équipement en terminaux atteint un pallier, mais les Français sont de plus en plus exigeants sur la qualité du réseau Internet et mobile pour supporter l’intensification de leurs activités en ligne, notamment la vidéo qui supplante la télévision. Le smartphone est devenu l’équipement de référence. Il y a toujours plus d’internautes mais la fracture numérique persiste. Parmi les non-internautes, 31% estiment toujours qu’Internet est trop compliqué à utiliser. Plus inquiétant, 36% des Français sont inquiets à l’idée d’effectuer toutes leurs démarches administratives en ligne, comme le souhaite Emmanuel Macron d’ici à 2022. En revanche, l’appétence pour le numérique est réelle, signe que la population a intégré l’inéluctabilité de la révolution numérique. (lire l’article de la Tribune)

 

Photo : Pixabay

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :