« Floriane, assistante familiale » / De plus en plus de sans-abri en Europe / Paris : L’après Nuit de la solidarité.

  • Reportage : « Floriane est assistante familiale » : Ouest France donne la parole à Floriane Châtelet qui accueille des enfants confiés par l’Aide Sociale  à l’Enfance. Loin des clichés elle explique son travail en lien avec les éducateurs. « Travailleuse sociale tenue au secret professionnel, elle a aussi pour mission d’observer et de donner des repères à des petits au passé souvent difficile. «J’échange avec les professionnels qui entourent l’enfant et je participe à différentes réunions. Nous mettons en place un  » projet personnalisé  » pour lui: une scolarité adaptée, une prise en charge médicale ou l’approfondissement du lien avec le papa, par exemple.» . Il n’est pas précisé dans cet article un problème de taille : la crise de recrutement. Devenir assistante familiale demande un engagement quotidien qui impacte tous les membres de la famille. De moins en moins de candidat(e)s sollicitent l’agrément (lire la suite)
  • De plus en plus de sans-abri partout en Europe :  La Fondation Abbé-Pierre (FAP) et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri ont révélé leurs statistiques à l’échelle européenne : sur 220 millions de ménages, près de 11 millions sont en état de privation sévère de logement, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas de domicile personnel, sont à la rue ou hébergés chez un tiers, en centre d’hébergement, en foyer, en hôtel social… (lire la suite )
  • Paris : L’après Nuit de la solidarité.  Après le décompte de 2 952 personnes sans-abri à Paris durant la nuit du 15 au 16 février 2018, la mairie s’engage à mettre en place des solutions durables. Elle annonce la création de 3 000 places d’hébergement supplémentaires. Comment ? Par la mobilisation du patrimoine de la ville, en soutenant l’hébergement citoyen et en créant des « petits abris », sur les lieux de vie des personnes. Ces réponses risquent cependant d’être insuffisantes, avec les 672 personnes hébergées du plan grand froid et les 1 477 personnes mises à l’abri pendant le plan hiver. Le 31 mars, fin de la trêve hivernale, la capitale risque de compter au moins 5 101 sans abris. (lire la suite sur Lien Social)
  • Le Gouvernement et les départements n’ont pas trouvé de terrain d’entente sur la question des mineurs non accompagnés (MNA) : Suite à la diffusion d’un rapport réalisé par trois inspections générales – affaires sociales (Igas), administration (IGA) et justice (IGJ) -, Edouard Philippe et les départements se sont entretenus, le 12 mars dernier, à Matignon sur le dossier de la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA). Deux scénarios principaux ont été proposés (soutien renforcé de l’Etat aux départements ou transfert à l’Etat) mais les deux parties n’ont pas réussi à se mettre d’accord et Dominique Bussereau, le président de l’Assemblée des départements de France (ADF), a déclaré que les solutions définitives étaient loin d’être trouvées… (lire la suite)

et aussi

  • Essonne: une mairie refuse de scolariser des enfants syriens. La mairie d’Athis-Mons (Essonne), à qui la justice a ordonné de scolariser des enfants en majorité syriens qu’elle refusait d’accueillir, a affirmé dans une lettre à ses administrés qu’elle ne se conformerait pas pour l’heure au jugement. Le tribunal administratif de Versailles avait donné mi-mars 15 jours à la ville pour procéder à l’inscription dans ses écoles de 28 enfants, pour la plupart syriens, dont les familles occupent illégalement d’anciens pavillons de l’aviation civile à Athis-Mons. « Il est impossible de procéder à ces scolarisations dans des conditions acceptables », précise-t-elle.  (lire l’article)

 

Photo : écran du reportage vidéo de Ouest France signé Thomas Brégardis et Audrey Guiller

revue de presse réalisée avec le concours de Michelle Verrier Flandre

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :