Vers la mort des ASH ?

Au 6e jour de grève Les salariés de la rédaction constatent qu’aucune proposition de la direction ne leur a été faite.  Plus de 1100 signatures ont été recueillies  grâce à la pétition de soutien à l’équipe rédactionnelle mise en ligne sur Internet.

Vers la mort des ASH ? C’est la question que pose l’intersyndicale qui constate que la direction du journal a diffusé plusieurs communiqués où la question du « projet d’avenir » des ASH est placée avant celle des moyens donnés à ses journalistes pour le mettre en œuvre, comme s’il s’agissait de deux questions sans lien.

Pourtant la diminution des moyens humains à été mise en œuvre par cette même direction sans présenter un projet correspondant. Les salariés et leurs représentants posent plusieurs questions qui intéressent les lecteurs du journal :

  • Les ASH vont-ils continuer à produire une veille juridique et sociale exhaustive ?
  • Va-t-il être donné une place plus importante au secteur à but lucratif pour ouvrir le « marché des ASH », quitte à abandonner les secteurs de l’action sociale les moins solvables ?
  • La fréquence mensuelle de publication des dossiers juridiques va-t-elle passer de quatre à une ?
  • La fréquence mensuelle de publication des reportages qui rendent compte des expériences et pratiques innovantes dans notre secteur va-t-elle être réduite de moitié ?
  • La plate-forme Internet va-t-elle  être améliorée ?
  • La sous-traitance à une agence de contenus, avec des journalistes amenés à écrire aussi bien pour les ASH que pour des titres spécialisés dans les transports, le tourisme, l’agriculture ou les ressources humaines, va-t-elle être mise en place en dépit des spécificités de chaque secteur et de leur besoin d’expertise ?

autant de questions qui, si la réponse est positive, provoqueraient la mort de l’édition actuelle…

Une caisse de solidarité a été ouverte. N’hésitez pas à y contribuer…

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :