Une assistante sociale révolutionne son métier.. L'insupportable réalité des enfants placés.. Dépendance : des associations objets de convoitises.

  • Une assistante sociale révolutionne son métier. Après dix ans de carrière, Aurélie Bonnin aspirait à faire son métier d’assistante sociale autrement. Les contraintes institutionnelles propres aux services publics ont motivé son départ en solitaire. À son compte, mais toujours au service de l’intérêt général, elle a réinventé son métier avec son téléphone, son ordinateur, et un site qu’elle dirige depuis Montpellier. (Pourquoi pas ? mais pour ma part je reste dubitatif sur son mode de financement. En étant payée directement par les personnes aidées, notre collègue se trouve dans une relation de dépendance particulière qui n’est pas sans avoir des effets sur son intervention). Pour autant elle n’est pas la seule à remettre en cause la « bureaucratisation » et le manque d’autonomie dans le secteur social.
  • L’insupportable réalité des enfants placés : Qui connaît, entend, écoute le sort des enfants placés ? Institutions opaques, familles d’accueil parfois avides et maltraitantes, parcours choquants et chaotiques… Devant les dérives du monde de la protection de l’enfance, deux sénatrices ont déposé une proposition de loi pour que ces mineurs soient mieux protégés et puissent connaître une stabilité affective. Celle dont tout enfant a besoin pour se construire.
  • Dépendance : Quand les associations d’aide à domicile attisent les convoitises« Nous voyons ici ou là des groupes avec des capacités financières puissantes venir récupérer à la barre du tribunal des associations exsangues, ces groupes ne sont pas là par altruisme, ils ne viennent pas pour relancer la machine. Ils sont intéressés par le patrimoine immobilier des structures et pour avoir la mainmise sur notre secteur », dénonçait Julien Mayet, président de l’USB Domicile, regroupant plusieurs employeurs du secteur de l’aide à domicile…/… Ces deux dernières années, faute de financements suffisants, 107 associations d’aide à domicile ont mis la clef sous la porte et 10 000 emplois ont été supprimés entre 2009 et 2012.

et aussi

Photo : issue du site internet « la plume sociale » (Aurélie Bonnin)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :