« Un préservatif, ça peut sauver la vie » / Loi Elan : pourquoi ça continue de coincer…

  • En quatre ans, le nombre des infections sexuellement transmissibles a été multiplié par trois en France : Les jeunes de 15 à 24 ans sont particulièrement touchés par cette recrudescence.  enregistrée entre 2012 et 2016. Une enquête publiée mercredi 18 juillet par Santé Publique France a de quoi inquiéter. En 2016, près de 268 000 cas d’infections à chlamydia ont été diagnostiquées chez les plus de 15 ans en métropole et en Outre-mer, contre 77 000 en 2012. Les infections à gonocoque sont, elles, passées de 15 000 en 2012 à 50 000 en 2016. En seulement quatre ans, le nombre de ces IST a donc plus que triplé, souligne Le Figaro.  Mais j’avoue ne pas bien comprendre le film promotionnel « un préservatif ça peut sauver la vie »  proposé par Santé Publique France. Si le titre du message est clair, le contenu du film n’aborde pas le réel besoin de se protéger avant l’acte sexuel.. Pourquoi ne pas l’avoir fait ?

et aussi

  • Emotion à Corbeil après le décès de Philippe, à la rue depuis 23 ans. Cet article du Parisien nous évoque la disparition d’une personne sans domicile qui était unanimement appréciée dans la commune. Certains habitants dont des commerçants en sont bouleversés. Une belle histoire d’humanité qu’il faut saluer tout comme la mémoire de cet homme toujours resté digne.
  • Au Etats Unis la politique de Trump en matière d’immigration a créé des drames : La Libre Belgique nous explique que  des enfants de familles migrantes retrouvent leur mère… mais ne les reconnaissent pas. La complexité juridique et les rebondissements de la politique migratoire de Donald Trump auront  de lourdes conséquences pour certaines familles, séparées dès leur arrivée sur le sol américain.

 

Revue de presse réalisée avec le concours de Michelle Verrier Flandre

Image extraite du film vidéo « Un préservatif, ça peut sauver la vie » 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.