Les 4 besoins fondamentaux des familles confinées et les réponses apportées par la CAF et le ministère des solidarités

« La période actuelle de confinement constitue une situation inédite de temps passé en famille, qui peut contribuer à renforcer le lien parents-enfants. Mais cette situation peut également exacerber les tensions familiales, de conflits ou mettre les parents en difficulté quant à leurs pratiques éducatives » nous explique dans un communiqué le ministère des Solidarités et de la Santé.

Les remontées de terrain font état de 4 besoins fondamentaux pour les familles

Outre les besoins fondamentaux qui consistent à se nourrir, se loger, se vêtir et se soigner… les familles ont des besoins spécifiques depuis qu’elles vivent le confinement. Il existe :

  1. Un besoin d’information et de réassurance sur la pandémie de Covid-19 et la manière d’en parler aux enfants ;
  2. Un besoin d’idées, d’activités éducatives et ludiques pour occuper les enfants durant la journée et notamment trouver une alternative aux écrans ;
  3. Un besoin d’appui en termes d’accompagnement à la scolarité ;
  4. Un besoin d’accompagnement, d’appui, d’écoute et de conseils en matière de soutien à la parentalité, pour prendre du recul sur ses pratiques, souffler et trouver les réponses pour faire autrement avec ses enfants.

Comment ces 4 besoins peuvent-ils être pris en compte  ?

La Caisse d’Allocation Familiale a planché sur le sujet. Voici pour l’essentiel ce qui est proposé :

– Sur les besoins d’information : les CAF sur le terrain et les Conseils départementaux sont invités à produire des fiches adaptées aux réalités locales. Elles ont pour objectif de mieux informer les parents sur les services existants auxquels ils peuvent faire appel en cas de besoin particulier. Les permanences téléphoniques des travailleurs sociaux peuvent ainsi être utiles pour mieux informer les familles en réponse à toute question relevant de la vie quotidienne.

– Sur les besoins d’activités avec les enfants : la CNAF a mis en ligne sur monenfant.fr « l’accueil de loisirs à la maison » en lien avec les équipes de la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative. Ce centre de loisirs virtuel leur propose chaque jour de nouvelles activités ludiques et éducatives à faire avec leur(s) enfant(s) et adolescent(s).

  • Sur les besoins d’accompagnement d’écoute et de conseils : Les Caf s’attachent à maintenir et intensifier autant que de besoin les contacts en direction des familles en situation de fragilité. Cette fragilité est accrue par le contexte de confinement.  On pense alors aux familles nombreuses, celles qui sont monoparentales, ou encore concernées par le handicap ou une séparation conflictuelle. Certaines font face au décès d’un enfant ou d’un parent, etc. Ces familles peuvent être soutenues localement par les services des collectivités territoriales, notamment les services de protection maternelle et infantile et d’action sociale de proximité des conseils départementaux. Les contacts sont réalisés par les travailleurs sociaux des Caf, mais également avec des campagnes de SMS ou de courriels d’informations. La CAF relaie aussi les actions des partenaires, tels que les centres sociaux ou les acteurs des contrats d’accompagnement à la scolarité (Clas).
  • Sur l’accompagnement et l’aide à la scolarité : Le communiqué n’apporte pas de réponses précises si ce n’est une référence aux acteurs des contrats d’accompagnement à la scolarité (Clas). Cette aide peut être trouvée sur des sites en ligne tels Educarte.fr, Jenseigne.fr, Monécole.fr. Le site Eduscol du ministère de l’Éducation répertorie également tout un ensemble de banques de ressources numériques destinées aux élèves du premier et second degré. Il faut noter aussi les émissions de France 4 qui se déclinent sur plusieurs niveaux de classes.
  • Le plan d’action présente aussi le numéro vert COVID19 « 0800130000 » : il prévoit  que ses écoutants puisse renvoyer sur des lignes d’écoute identifiées et actives via un annuaire classé par thématique. Une dizaine de lignes ont d’ores et déjà été fléchées et transmises, parmi lesquelles Les Pâtes au Beurre (écoute et dialogue pour les parents), Enfant Présent (bien-être de l’enfant), SOS Parentalité (réassurance contre les inquiétudes) , Enfance et Covid (grossesse, naissance, école à la maison), Apprentis d’Auteuil (décrochage et mal-être chez les ados), Enfance et Partage (soutien aux parents de bébés), Psychologues Sans Frontières (entretiens psychologiques en français et en anglais) et E-Enfance (protection de l’enfance contre le cyberharcèlement).

( lire aussi « Qu’est-ce qu’être aujourd’hui un bon parent ? 7 domaines d’intervention observés sous 4 angles différents…)

« Enfin Adrien Taquet a aussi annoncé la mobilisation d’un fonds exceptionnel de 500 000 euros pour soutenir les projets associatifs et initiatives d’envergure nationale à destination des parents. Cette dotation servira notamment à financer les permanences des numéros verts spécifique à l’écoute des parents…

 

photo créee by freepik

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :