Enfants placés : le combat de Mykola Kuleba, ancien commissaire pour le droit des enfants en Ukraine

La situation des enfants protégés est critique en Ukraine avec les bombardements. Ainsi la maison de l’enfant de Kiev a été détruite suite à l’envoi de missiles sur la ville par les troupes russes. Les services sociaux sont bien évidemment mobilisés, car les victimes civiles concernent des familles adultes et de nombreux enfants se retrouvent orphelins du jour au lendemain. Les traumatismes sont importants, mais dans un premier temps, c’est surtout l’évacuation des mineurs des établissements dans les villes bombardées qui préoccupe Mykola Kuleba ancien commissaire pour le droit des enfants en Ukraine.

Cet expert a fondé et dirigé dès 2002 l’organisation caritative « Open Heart ». Il a créé un modèle pour la réhabilitation des enfants de la rue et a ouvert un réseau de centres spécialisés. En 2006, il dirigeait l’organisation caritative internationale « Children’s Rescue Service ». En 2014, il devient chef du service pour les enfants de l’administration d’État de la ville de Kiev. Malgré ses propos controversés qui lui ont valu d’être démis de ses fonctions de commissaire pour le droit des enfants en Ukraine par le président Zelinski, (il s’est opposé à l’homoparentalité et a eu des propos choquants en direction de la communauté LGBT). Depuis, il a créé l’ONG i Democracy  dans le but de sensibiliser le public à la traite des êtres humains, et notamment des enfants qui, selon lui, est un problème en Ukraine.

La guerre a balayé cette polémique. Avec d’autres, il est actuellement en train de se mobiliser dans le cadre de l’évacuation des orphelins et des familles de l’Est et plus largement des régions qui souffrent le plus de l’agression militaire. Pour plus d’efficacité et d’efficacité, il travaille avec le centre d’assistance mutuelle « Save Ukraine »,  « l’Alliance Ukraine sans orphelins » ainsi qu’avec l’association ukrainienne des parents adoptifs.

 

Il recherche des lieux d’accueil dans l’ouest du pays et s’adresse aux familles d’accueil. Le besoin d’accueillir les enfants et leurs familles grandit toutes les heures, précise-t-il. Aussi a-t-il lancé un appel à ceux qui peuvent fournir un logement temporaire aux familles avec enfants.

Un message publié sur les réseaux sociaux.

« Les amis je suis à Kiev, Je continue d’évacuer les enfants de l’est de l’Ukraine et d’autres régions qui souffrent le plus de l’agression militaire de la Fédération de Russie. Et en ce moment, l’un des groupes se dirige vers l’ouest de l’Ukraine. Nous continuons à coordonner le transport des enfants ».
« Tout d’abord, je voudrais remercier tous les Ukrainiens qui offrent un abri aux familles et aux enfants. Vous faites un travail incroyable. Mais le besoin augmente, alors je vous demande de faire passer le mot sur la nécessité de placer les enfants et leurs familles, dites-le à tous ceux qui sont prêts à servir de cette façon. La publicité est une force puissante. Cela peut être une pièce dans votre maison pour une famille. Ou une maison, hôtel ou autre chambre pour orphelinats de type familial ou internat ».
« Et même ici, à Kiev, il y a des familles et des enfants qui veulent aussi partir. C’est pourquoi nous avons vraiment besoin de votre aide et de votre soutien. Deuxièmement, je demande à toutes les familles avec orphelins, ainsi qu’aux familles qui élèvent des enfants handicapés et qui veulent déménager dans des zones plus sûres, d’écrire, donnez un numéro de contact et nous vous contacterons. Aussi, si vous avez des besoins autres que l’évacuation, faites-le nous savoir ».
« Le problème avec le transport et la nourriture est aigu. Si vous avez une voiture ou un bus et que vous pouvez aider au transport, faites-le nous savoir. Si vous pouvez fournir de l’essence, faites-le nous savoir. Si vous êtes un homme d’affaires ou simplement une personne qui se soucie et qui est prête à aider avec des aliments ou des produits d’hygiène, faites-le nous savoir. » Il a aussi lancé un appel aux dons internationaux via le réseau social Facebook.

Un appel de la Fédération des Acteurs de la Solidarité

Plus près de nous, la Fédération a aussi publié un communiqué en direction des pouvoirs publics dont les collectivités territoriales : « Dans ce moment de solidarité avec le peuple ukrainien, la FAS souligne la nécessité pour notre pays de se préparer à d’éventuelles arrivées de réfugiés ukrainiens dans l’Union européenne et notamment en France.  Les associations membres de la FAS qui accueillent et accompagnent les demandeurs d’asile et les réfugiés dans notre pays ont fait dans le passé, notamment l’été dernier pour les réfugiés afghans, la preuve de leur engagement et de leur efficacité dans l’urgence ».

« La FAS appelle les pouvoirs publics, dans le cadre de la solidarité active
avec le peuple ukrainien, à engager en concertation avec les collectivités locales et les associations, les préparatifs nécessaires afin d’être prêts à assurer dans un cadre européen un accueil digne et ordonné d’éventuels réfugiés ukrainiens ».
lire aussi

Photo Mykola Kuleba dans son message adressé sur Facebook le 26 février (capture d’écran)

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :