Les travailleurs sociaux ont leur propre radio : La radio du trottoir d’à coté

La belle équipe que voilà !  Ils sont travailleurs sociaux et formateurs.  J’ai eu la chance de rencontrer à l’ETSUP à Paris la dynamique équipe de la radio du « trottoir d’à coté ». Ce fut le temps de l’enregistrement d’une émission intitulée « les fondamentaux de l’intervention sociale face au numérique« . Je n’entrerai pas dans le détail du sujet. Il vous suffit d’écouter cette émission fort bien animée avec non seulement des interviews mais aussi des chroniques et des reportages audio. Cela donne quelque chose d’assez vivant, sans langue de bois. Bref ce n’est pas austère et cela peut vous donner envie d’écouter les autres productions de cette web-radio pas comme les autres.

Il y a des dizaines et des dizaines d’émissions en podcast  que vous pouvez découvrir à tout moment sur le site de la radio. L’équipe n’hésite pas à se déplacer et à poser ses micros au cœur des colloques et des congrès comme celui qui s’est tenu à Paris à l’initiative de l’association européenne des écoles de travail social. Plusieurs débats intéressant ont  été enregistrés comme par exemple : L’éthique du travail social dans un monde sans éthique ou encore la question de l’empowerment (« ensemble retrouver du pouvoir)

Parmi les stars de ces émissions j’a retenu l’intervention de Monique Pinçon-Charlot sociologue bien connue qui avec son compagnon a ausculté les beaux quartiers et sa population bien plus solidaire que celle des quartiers périphériques.

MoniquePinçon Charlot

Il y a aussi plus récemment l’intervention de Nicolas Duvoux  sur le thème du « Contrat à Impact Social, entreprenariat social. Un échange qui interroge ce mode de financement qui se développe en France. Un financement issu du monde des affaires et des groupes industriels anglo-saxons

duvoux

Connaissant un peu le monde de la radio, je mesure le travail impressionnant que représentent ces enregistrements. Il y a la maitrise technique mais aussi les sujets à travailler et même si plusieurs d’entre eu sont en lien avec les formations à l’ETSUP, il n’empêche qu’il y a là des heures et des heures de travail bénévole qu’il faut vraiment saluer.

Au titre des regrets, j’en vois deux : le premier porte sur le fait que les animateurs de la radio ne souhaitent pas développer leur émissions en vidéo (sur YouTube par exemple). Certes le format relativement long des émissions ne s’y prête pas vraiment, mais vu les dizaines de photos sur le site pour certaines émissions, on pourrait bien imaginer des « images qui bougent » et apportent ainsi une attention plus importante aux propos développés. Mon 2ème regret porte sur le site qui a été récemment entièrement rénové. J’ai un peu galéré pour retrouver certaines émissions Mon navigateur (Edge) ne voulait rien savoir. Mais j’ai résolu le problème en  changeant de navigateur (Chrome), et là tout a fonctionné correctement. J’ai pu ainsi accéder à une multitude d’émissions et d’interviews..

Je n’ai pas le temps de tout présenter : il y a des chroniques, des paroles d’étudiants, de professionnels. Il y a là une vraie richesse de contenu et il ne faut pas passer « à coté »

En tout cas longue vie à la web radio du trottoir d’à côté, je suis certain qu’elle n’a pas fini de nous étonner !

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :