Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Revue de presse | Le dépit amoureux d’un SDF / Cyril, devenu assistant familial / Comme si j’étais morte

Bonjour et bienvenue à cette revue de presse ! Dans cette sélection d’articles, vous découvrirez  l’histoire d’un ancien SDF qui, après avoir été aidé par une assistante sociale, est « tombé amoureux » d’elle et a commencé à la harceler. Cette affaire met en lumière les risques auxquels sont confrontés les travailleurs sociaux et la nécessité de mettre en place des mesures de protection adaptées. Ensuite, vous allez connaitre le parcours de Cyril, ancien enfant placé devenu assistant familial. Son témoignage souligne l’importance du rôle des assistants familiaux dans la protection de l’enfance et la nécessité de valoriser cette profession pour attirer de nouveaux candidats. Je vous propose aussi de découvrir un documentaire assez bouleversant sur la prostitution des mineurs pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance. Ce film met en évidence l’importance de la prévention et de la sensibilisation des professionnels de l’enfance à cette problématique. Enfin n’oublions pas la série de liens qui vous renvoie à de multiples articles abordant divers sujets tels que la suppression de l’ASS, la situation des médecins prescripteurs d’arrêts de travail, et la lutte contre la pauvreté.  N’hésitez pas à partager vos réactions et vos réflexions avec nous ! Bonne lecture !


Essonne : amoureux, l’ancien SDF harcèle l’assistante sociale qui l’a aidé à sortir de la rue

C’est une histoire certes un peu banale, mais qui nous rappelle certains risques du métier. Les assistantes sociales sont parfois victimes des élans amoureux d’usagers qui voient en elles l’objet de leurs désirs. Et ce n’est pas simple alors à gérer. Cela peut même mal tourner comme ici à Évry-Courcouronnes.

Un homme sans-abri aidé par une assistante sociale « tombe amoureux » d’elle et la harcèle. L’homme de 50 ans, qui avait été pris en charge après avoir vécu dans la rue pendant plusieurs mois, a commencé à lui envoyer des messages enflammés et à la suivre, provoquant chez elle un sentiment de peur et d’insécurité. Malgré plusieurs mises en garde et une interdiction d’approcher, l’homme a continué à la harceler, jusqu’à être arrêté et jugé pour ces faits.

Lors du procès, l’ancien sans-abri a exprimé ses regrets, expliquant que ses sentiments amoureux l’avaient poussé à agir de la sorte. Cependant, le tribunal l’a condamné à une peine de prison avec sursis et à une obligation de soins, soulignant la gravité de ses actes et l’importance de protéger les professionnels de l’action sociale dans l’exercice de leurs fonctions. (les détails sont cités dans l’article)

Cette affaire révèle les risques auxquels les travailleuses sociales peuvent être confrontées dans leur quotidien. Il est nécessaire de mettre en place des mesures de protection adaptées pour garantir leur sécurité lorsque de telles situations surviennent. Elle illustre aussi  les difficultés affectives rencontrées par les personnes en situation de précarité, qui peuvent parfois développer des comportements inappropriés envers celles et ceux qui leur viennent en aide. (lire l’article de d’Actu Essonne)

 


Enfants placés : le parcours de Cyril, devenu assistant familial, une fonction recherchée

Assistant familial n’est pas une fonction mais un métier. Passé cette erreur sur ce titre, nous découvrons sous la plume de Marine Rondonnier de France 3 Val de Loire l’histoire de Cyril. Cet ancien enfant placé, est devenu assistant familial dans le Cher, un métier très recherchée. Après avoir grandi dans une famille d’accueil, Cyril a décidé de se tourner vers ce travail pour aider à son tour des enfants en difficulté. Il a suivi une formation spécifique et a été agréé par le conseil départemental, ce qui lui permet d’accueillir chez lui des enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance.

En tant qu’assistant familial, Cyril accompagne les enfants dans leur quotidien, leur apporte un cadre sécurisant et les aide à surmonter leurs difficultés. Il travaille en étroite collaboration avec les services sociaux et les familles biologiques, afin de garantir le bien-être et l’épanouissement des enfants dont il a la charge.

Ce témoignage met en avant l’importance du rôle des assistants familiaux dans la protection de l’enfance.  Il rappelle la nécessité de valoriser cette profession pour attirer de nouveaux candidats. En effet, face à la hausse du nombre d’enfants placés, les départements peinent à recruter suffisamment de professionnels formés et agréés, ce qui entraîne bien évidemment  de sérieuses difficultés dans la prise en charge des enfants concernés. (lire l’article de France 3 Val de Loire)

 


« Comme si j’étais morte », un film sur la prostitution des mineurs de l’ASE

Dans cet article publié sur le site Actualités Sociales Hebdomadaires, la journaliste Brigitte Begue nous présente le documentaire « Comme si j’étais morte », réalisé par Benjamin Montel. Ce film aborde la question de la prostitution des mineurs pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Nous suivons le parcours de trois jeunes filles, âgées de 15 à 17 ans, qui ont été victimes de prostitution alors qu’elles étaient sous mesure ASE. Le réalisateur montre certaines failles du système de protection de l’enfance et les difficultés rencontrées par ces jeunes filles pour se reconstruire après avoir vécu de telles épreuves.

La journaliste souligne l’importance de la prévention et de la sensibilisation des professionnels de l’enfance à cette problématique. Il est cité l’exemple du Mouvement du Nid, qui intervient auprès des jeunes et des travailleurs sociaux pour les informer sur les mécanismes de la prostitution et les aider à repérer les signaux d’alerte.

Ce documentaire est un témoignage intense qui nous révèle cette réalité de la prostitution des mineurs dans notre pays. Les conséquences sont très souvent dramatiques sur la vie de ces jeunes. Il interpelle également les pouvoirs publics et les acteurs de la protection de l’enfance sur la nécessité de renforcer la prise en charge et l’accompagnement des mineurs qui sont avant tout des victimes. (lire l’article des ASH)

 


lire aussi

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher