Retour de l’assemblée plénière du Conseil Supérieur de Travail Social…

Sans vouloir faire un compte rendu de cette réunion qui s’est tenue hier mardi 16 décembre, voici quelques éléments qu’il me parait utile de porter à votre connaissance, notamment sur le travail réalisé par cette instance nationale qui représente, rappelons le, la voix des travailleurs sociaux et de leurs institutions…

Vous le savez, l’architecture des futurs métiers est actuellement à l’étude de la commission paritaire consultative (CPC) qui rendra ses propositions (1) à la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, madame Ségolène Neuville en janvier prochain. Ce jour là, il est prévu non seulement la remise des 5 rapports des groupes nationaux des Etats Généraux du travail social mais aussi du rapport du CSTS sur la place des « usagers ».

Ce rapport qui fait quelques 180 pages, vise à clarifier la question de la place des personnes aidées par les travailleurs sociaux 12 préconisations sont mise en avant mais, évidemment, ce n’est pas à moi de les détailler ici. Nouveauté : il est prévu que les futurs rapports soient à l’avenir téléchargeables en ligne alors que par le passé, ce n’était pas le cas.  Il fallait acheter l’ouvrage pour se le procurer. Ce projet de mise en ligne n’est pas finalisé mais il permettrait sans doute aux étudiants et travailleurs sociaux de les utiliser pour leurs pratiques au quotidien. En effet la particularité de ces rapports est de donner à voir des pratiques et de proposer des positionnements professionnels adaptés en fonction de l’état des connaissances, des valeurs et des pratiques professionnelles « inspirantes » qui sont sans cesse réinterrogées.

Lors de cette assemblée, Vincent Meyer qui anime la commission veille du CSTS a présenté une note très intéressante et instructive qui traite du rapport des travailleurs sociaux (au sens large du terme) aux « usagers » ou si vous préférez, les personnes aidées ou accompagnées. Cette note est issue du dépouillement du questionnaire national mis en place par la DGCS à l’occasion des états généraux du travail social. Un travail de Titan ! 16.000 réponses dont 8000 questionnaires exploitables (c’est à dire entièrement remplis). Il y a là une matière très riche de remontées du terrain qui sera utilisée plus spécifiquement selon différents axes.

La commission veille s’est donc particulièrement penchée sur ce que disent les « aidants » au sujet des personnes et des problèmes sociaux. Sans dévoiler le contenu de cette note, en voici  quelques expressions reprises que j’ai trouvé particulièrement pertinentes : « Les bénévoles et professionnels ont besoin de temps. Le  manque de moyens, ce n’est pas une surprise, impacte les meilleures volontés. Il est aussi rappelé que l’on ne peut agir avec des « gens qui ne bougent pas », ce qui est une réalité peu abordée. Mais une question mérite d’être posée : « ne sommes nous pas installés avec les dispositifs dans une logique  de co-construction des problématiques sociales au lieu de viser à les réduire ? » enfin cette réflexion à mon sens très bien vue : « On n’écoute que les problèmes et on n’écoute  plus les personnes dans ce qu’elles ont à dire ». Même si ce n’est pas le cas partout, cette tendance à de quoi sérieusement nous interroger.

Bien d’autres points ont été abordés, notamment le travail de la commission éthique et déontologie du CSTS qui prévoie d’organiser une journée nationale des comités éthiques le 29 mai 2015 avec l’appui de la DGCS. Si vous êtes membre de ce type de comité dans votre commune, département ou institution, notez cette date dans votre agenda et envoyez nous des éléments sur votre pratique ainsi que vos coordonnées afin que nous puissions, si cela vous intéresse,  vous inviter.

(1)Comme l’a rappelé le représentant de la CGT au CSTS Ces propositions en cours d’élaboration font polémique : 3 organisations syndicales représentées à la CPC  ont voté contre le nouveau projet d’architecture des diplôme. une mobilisation est en cours et réunit également les organisations professionnelles du travail social + la prise de position du syndicat force ouvrière : Communiqueì FNAS FO contre la reìarchitecture des diplomes du travail social CPC du 15 decembre 2014

Photo : Lieu de la réunion au ministère (quai André Citroen ou quand on lève la tête pour voir le haut de l’immeuble..)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :