Réforme des formations en travail social : Ségolène Neuville prend ses distances avec des propositions « qui vont trop loin »

La secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion,  Ségolène Neuville a rencontré des étudiants à l’ETSUP. Dans la vidéo de cet échange publié par TSA , la ministre précise : « J’ai aussi entendu parler des inquiétudes sur un des rapports qui nous sera remis ce soir sur la refonte des diplômes avec un tronc commun et des spécialités à chacune des qualifications, je veux vous  dire de façon très claire ce sont des propositions qui pour moi vont trop loin et même si je partage la préoccupation de départ, et ce n’est donc pas un projet du gouvernement. »

Sur son site Mme Neuville précise à nouveau sa position :

« Les propositions formulées dans ces cinq rapports vont faire l’objet d’une analyse détaillée. Une concertation spécifique sur les évolutions possibles de l’architecture des diplômes sera faite, avec les représentants des salariés et les fédérations d’employeurs. Pour la conduire, le Premier ministre va nommer la députée Brigitte Bourguignon (Pas-de-Calais), parlementaire en mission auprès de Marisol Touraine et moi. Je l’ai dit : pour moi, les propositions faites dans le rapport sur la formation initiale et la formation continue, validées en décembre dernier par la commission professionnelle consultative du travail social vont trop loin. C’est un rapport, ce n’est pas un projet du gouvernement. Le plan d’action gouvernemental pour la reconnaissance et la valorisation du travail social sera présenté au plus tard fin octobre. »

les 5 rapports des groupes de travail des états généraux du travail social ont été mis en ligne sur le site du ministère  

les synthèses peuvent être téléchargées ici :

C’est désormais la concertation avec les associations et partenaires sociaux qui est ouverte au regard des préconisations de chacun de ces rapports. Si certains font l’unanimité ou presque celui qui traite de architecture des « métiers » ne peut que faire réagir les travailleurs sociaux : Rappelons qu’à ce sujet les organisations syndicales se sont abstenues et donc n’ont pas pour l’instant validé les propositions de ce rapport spécifique  qui prévoient la disparitions des professions emblématiques du travail social (tous les professionnels devenant des « travailleurs sociaux » avec des spécialités )  Ce dont Madame Neuville se désolidarise.

L’ANAS sera reçue par Mme Neuville le 26 février prochain. A ce sujet un communiqué de l’association précise ses inquiétudes et plusieurs conséquences directes pour les assistants sociaux avec

« 1.  La fin d’une profession réglementée depuis 1946

2. La fin du secret professionnel par profession dans le champ du travail social »

et donc  « La fin du code de déontologie de l’ANAS » qui est structuré en grande partie sur le respect du secret professionnel et sur l’existence même de la profession…

Photo : copie d’écran issue de la video diffusée par TSA

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :