Oubliez tout ce que vous savez sur les assistantes sociales ! Saison 5

Gwendoline est de retour !

Cette assistante sociale un peu déjantée qui n’en fait qu’à sa tête et se retrouve presque toujours dans des situations inextricables vient de publier la 5ème saison de ses aventures.

Je vous avais parlé ici en 2018 des 2 premiers tomes des aventures de cette as qui intervient dans le « centre social de l’Ouest ». L’eau a coulé sous les ponts avec depuis  3 autres saisons.

Gwendoline se retrouve désormais au cœur d’une intrigue en pleine période de confinement. Rien n’arrêtera sa bonne humeur ni ses bêtises au fil de ses rencontres parfois bouleversantes, une valise pleine de billets, un braquage raté, et les circonstances particulières des restriction de déplacements.

La réalité du terrain est si inspirante !!

Les aventures rocambolesques de Gwendoline Guérande se poursuivent donc à un rythme effréné. C’est un retour en fanfare entre une valise de billets, une soirée déguisée, un braquage pourri, et puis des situations sociales telles que la maladie psychiatrique, les SDF, ou les violences conjugales… A cela s’ajoute la cerise sur le gâteau : le confinement… Humour et émotion dans un langage cru et sans fioritures.

L’assistante sociale qui n’en fait qu’à sa tête est encadré par Chantal une psychorigide qui ne supporte pas les écarts de cette professionnelle qui bien évidemment sort des limites fixées par son institution. Bien d’autres personnages tout aussi caricaturaux apparaissent au fil de ces aventures nouvelles.

De quoi faire naître des vocations ?

En clair cet ouvrage résume tout ce qu’il ne faut pas faire en matière de se(r)vice social.  L’auteure Stella Kowalczuk indique dans sa courte biographie qu’elle est née en 1971. Elle est elle même assistante sociale. « De nature optimiste et dynamique, je souhaite faire découvrir ma profession par tous les moyens, même l’humour et la dérision. Et pour cela, Gwendoline est une complice idéale ! » précise-t-elle. En tout cas démarche est suffisamment originale pour que l’on s’y arrête. Stella Kowalczuk  précise qu’abstraction faite du rocambolesque de certaines situations, son but est que les lecteurs perçoivent l’éthique et le sens de l’engagement, des travailleurs sociaux, et « peut-être avec un peu de chance, Gwendoline pourra faire naître des vocations ! »

Ce livre que vous pouvez trouver ici est auto publié via le site chapitre.com. Il vous est proposé soit une version numérique (5 euros moins 1 centime) ou papier (18 euros). Que dire de plus, peut être que pour vous y retrouver dans ces aventures il faut quand même une bonne dose de dérision et d’imagination. Il est préférable à mon avis pour mieux comprendre le fil de l’histoire de lire les saisons précédentes mais bon si rien ne vous arrête dans vos lectures vous pouvez aussi commencer par celui-ci.

fiche de présentation « Oubliez tout ce que vous savez sur les assistantes sociales

crédit photo: pexels

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.