La protection de l’enfance mise en cause à Bourges / La double peine des enfants placés / Des assistantes sociales héroïnes de guerre /

  • Fillette maltraitée à Bourges, la protection de l’enfance mise en cause : L’association la voix de l’enfant s’en prend une nouvelle fois aux services sociaux après l’hospitalisation d’une fillette de 6 ans hospitalisée dans un état grave à Bourges. Selon les déclarations du procureur, « la petite fille faisait l’objet d’une procédure d’assistance éducative depuis le mois de juin 2017. Le juge des enfants avait ordonné son placement au mois d’octobre. Cependant, ni les services sociaux ni les services de police n’étaient parvenus à retrouver l’enfant, sa mère ayant manifestement fait tout son possible pour s’y soustraire. ». La voix de l’enfant ne semble  pas avoir compris les propos du procureur Quand on ne trouve pas l’enfant, ni les parents on fait comment ?
  • La double peine des enfants placés : à 18 ans, « ils doivent voler de leurs propres ailes ». En France, on estime qu’un SDF sur quatre est un ancien enfant placé. Ne bénéficiant plus d’aide lorsqu’ils atteignent leur majorité, ces enfants doivent se battre pour poursuivre leurs études et ne pas s’isoler. C’est le cas de Brice, 20 ans, à Paris dont le parcours nous est présenté sur le site de France Inter.  Sur ce même sujet Médiacité nous apprend que  le département du Nord a quasiment mis fin à la possibilité pour les jeunes de 18 à 21 ans d’être hébergés dans un foyer pour enfants ou en famille d’accueil. Deux ans après cette décision, les professionnels dénoncent la mise en danger d’une population privée brutalement de protection pour cause de majorité: Sortir de l’enfance pour devenir SDF : le scénario noir devient réalité titre le magazine qui aborde la un sujet sensible que es travalleurs sociaux de l’ASE ou de secteur connaissent bien.
  • Des héroïnes de guerre parmi les assistantes sociales : Les premières biographies du « Dictionnaire du service social » viennent d’être mises en ligne. Elles mettent en lumière, notamment, l’héroïsme de plusieurs assistantes sociales pendant la Seconde guerre mondiale. Rencontre avec Annette Monod-Leiris, Denise Grunewald, et autres Justes et résistantes. Le Guide familial par la voix d’Olivier Bonnin a préparé une série d’articles sur ce sujet à partir du travail du GREHSS le groupe de recherche et d’étude sur l’histoire du service social qui s’est engagé là dans un travail très conséquent.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.