Promouvoir l’Égalité Sociale et Économique : les réponses du Travail Social et du Développement Social.

C’ est le thème ambitieux  de lédition 2014 de la Conférence Mondiale Conjointe Travail Social, Éducation et Développement Social s’est tenue à Melbourne du 09 au 12 juillet 2014. J’avais proposé un texte avec ma collègue Michelle Chaumeau pour le compte de l’ANAS afin de communiquer à nos collègues d’autres pays un regard sur la crise en France  et les enjeux pour les travailleurs sociaux.  l’abstract a été retenu par les organisateurs ; !le résumé de notre intervention est le suivant :

Actions de prévention des travailleurs sociaux pour faire face aux situations de crises

Les travailleurs sociaux français sont actuellement confrontés à trois formes de crises. La première se traduit par une critique importante, par les citoyens, des grandes institutions garantes de l’éducation, du soin, du droit social, de la sécurité. La seconde est une crise morale et de valeurs, avec notamment une perte de sens. Cela questionne actuellement les citoyens sur l’intérêt de contribuer à l’effort national et à la redistribution. Il y a enfin la crise économique qui entraîne une augmentation importante des inégalités et frappe la population la plus vulnérable. Cette crise touche également les classes moyennes dont font eux-mêmes partie les travailleurs sociaux.

Forts de ces constats établis par des études et analyses nationales référencées (1), comment agir pour prévenir les risques d’exclusion des populations les moins considérées, et faire face à la montée du « populisme », voire de comportements extrémistes ? L’ANAS (2) identifie des risques professionnels face à cette typologie de crise. Elle préconise un travail de prévention avec la population avec deux objectifs. Le premier vise à permettre à la population exclue de prendre place dans la vie de la cité à travers des pratiques de développement social local, de « dialogue citoyen », …Le second vise à redonner, aux assistants sociaux, sens à leur travail, en développant notamment des actions collectives, …

Plusieurs actions sont présentées dans trois domaines considérés comme prioritaires en temps de crise : Celles qui améliorent la vie quotidienne, celles qui favorisent la participation citoyenne, et celles qui renforcent le «bien vivre ensemble» dans le respect des différences.

La multiplication de ce type d’actions sur le territoire, selon ces trois axes, est un enjeu essentiel pour le maintien d’une cohésion sociale aujourd’hui menacée.

Prevention work and actions of french social workers to face the crisis situations

French social workers are currently confronted with three forms of crises. The first one results in an important criticism, by the citizens, of the great institutions, guarantors of education, care, social right, safety,… the second is a moral crisis and a crisis of values, with a loss of sense,… That currently questions the citizens on the interest to contribute to national effort and redistribution. Finally, there is the economic crisis, which involves an important increase of inequalities, striking the most vulnerable population. This crisis also affects middle class population of which most of the social workers are coming from. Taking into account referred
studies and national analyses, how to act to prevent the risks of exclusion of the populations the least considered, and to face the rise of “populism”, or even extremist behaviours’?

ANAS, (French social workers NGO), identifies risks in link with this typology of crisis and recommends prevention work with the population, with two objectives. The first one aims at allowing the excluded population to take seat in the life of the city through practices of local social development, “dialogue citoyen”, … the second aims at giving sense in social workers everyday work, in particular by developing collective actions,… Several actions are presented in three fields considered as priority in times of crisis: Those which improve the everyday life, those which support the citizen participation, and those which reinforce “le bien vivre ensemble”, in respect of differences. Multiplication of this type of local actions, according to these three axes, is an essential stake to maintain social cohesion, presently threatened.

1 Ref : Observatoire National des Inégalités en france http://www.inegalites.fr/
2 ANAS : Association Nationale des Assistants de Service Social, France (French Association of Social Workers, member of IFSW) http://www.anas.fr

télécharger l’abstractANAS_France_abstract_template

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :