Pourquoi le travail social soutient les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies

L’Agenda 2030 des Nations Unies est un accord marquant : jamais auparavant dans l’histoire un total de 193 pays n’avait établi et convenu d’un agenda commun. Les Objectifs de Développement Durable (ODD) doivent permettre de répondre aux défis des mutations qui se préparent sur la planète. Ils se composent de trois piliers thématiques : les défis sociaux, les défis économiques et enfin les défis écologiques. Dix-sept objectifs et 169 cibles pour y parvenir ont été validés pour faire face à un changement global.

La Fédération internationale du Travail Social (IFSW) explique dans un document en quoi les travailleurs sociaux sont concernés par cette question. Il précise même comment les travailleurs sociaux sur la planète sont susceptibles d’agir pour que ces objectifs de développement durables puissent être tenus.

Agir pour un monde durable

Les travailleurs sociaux comprennent la durabilité comme des modèles et des politiques qui établissent des solutions à long terme pour le bien-être de l’ensemble de l’écosystème, y compris les humains et la nature, pour les générations actuelles et futures. La durabilité comprend des moyens de réduire certains aspects de notre « empreinte écologique » ou de nos modes de consommation afin de réduire les dommages et les injustices qui se produisent en premier lieu. (Une empreinte écologique est une estimation du fardeau que nous imposons à notre monde lorsque nous consommons de l’énergie, de la nourriture, des terres et de l’eau).

Le changement climatique est désormais devenu une crise climatique. Elle est proche d’un point de basculement où il faut s’attendre à des catastrophes naturelles sans précédent. Il est clair que la planète a subi une contamination de l’eau, des terres et de l’air due aux voyages, à la pollution industrielle, aux pratiques agricoles toxiques, à l’érosion des sols, à la désertification et à la destruction de l’environnement naturel en général. Par conséquent, avoir un cercle sain, que les gens redonnent à la nature autant qu’ils en prennent, cela devrait être l’objectif à atteindre.

L’IFSW appelle les travailleurs sociaux à « développer la responsabilité environnementale et le respect de l’environnement dans la pratique et la gestion du travail social ». Il nous faut agir « aujourd’hui et pour les générations futures, travailler avec d’autres professionnels pour accroître nos connaissances et avec des groupes et des communautés pour développer des compétences et des stratégies de plaidoyer pour travailler vers un environnement plus sain. Il faut aussi s’assurer que les questions environnementales gagnent en importance dans la formation en travail social ».

Agir pour un autre développement

« Pour les travailleurs sociaux, le  mot développement ne se limite pas à la simple vision économique« Le développement est un processus de changement dynamique et inclusif, au sein d’une personne, d’un groupe ou d’une société poursuivant ou recherchant le bien-être pour les personnes et la planète. Les travailleurs sociaux font appel dans leurs travaux à diverses théories. Ils s’appuient notamment sur l’approche par la reconnaissance des capacités et savoirs d’expérience des personnes, en tenant compte des fondements historiques, culturels et environnementaux des sociétés. Comme l’indique la définition internationale du travail social, Les travailleurs sociaux sont  guidées par les principes de justice sociale, de droits de l’homme et de développement holistique et durable pour atteindre la liberté et le bien-être. 

Le partenariat – un principe de base en travail social

Pour les travailleurs sociaux, s’associer signifie partager des connaissances et des idées et créer et établir des solutions de manière collaborative et cohérente. Les professionnels du travail social remplissent leurs obligations en travaillant stratégiquement avec d’autres partenaires. Ainsi par exemple, les membres de l’IFSW travaillent déjà conjointement avec les agences des Nations Unies et les gouvernements tout en respectant des principes éthiques et déontologiques. « En collaboration avec des individus, des groupes et la société civile, les travailleurs sociaux construisent le pont entre la théorie et la pratique et entre les autorités locales et nationales. »

Le document de référence pour cette contribution rappelle aussi qu’il faut travailler « du bas vers le haut ». Il critique, le capitalisme mondial actuel qui est inéquitable. Il doit être transformé en un nouveau système financier mondial durable, qui interdit l’exploitation des personnes et de la planète, basé sur la solidarité, l’équité et l’amélioration de l’ensemble de la société et de l’environnement. Même si cette vision peut sembler incantatoire, il est bon de rappeler cette priorité qui fait que les travailleurs sociaux continueront à promouvoir le changement social et le développement social, en s’opposant à l’exploitation des personnes et de la nature. Ils se mobilisent aussi contre les structures injustes qui permettent la concentration des richesses entre les mains de quelques-uns.

Les propositions de l’IFSW pour le développement durable

L’association internationale appelle à

  • TRAITER les opportunités et les lacunes concernant la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies que les travailleurs sociaux voient localement.
  • RECONNAÎTRE Les travailleurs sociaux comme étant des agents de changement – les ODD des Nations Unies offrent un réseau unique pour assurer la liaison avec d’autres professions, partenaires, mouvements sociaux et parties prenantes .
  • AFFIRMER le besoin de justice climatique qui affecte les personnes avec lesquelles nous travaillons qui, même avant la crise climatique, étaient déjà en situation de vulnérabilité. Par conséquent, les travailleurs sociaux et leurs associations doivent s’engager fermement en faveur de solutions durables et respectueuses de l’environnement.
  • INVITER les gouvernements mondiaux, nationaux et locaux à établir des partenariats solides et à approuver de manière commune la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies. Les gouvernements doivent reconnaître le travail social comme une profession des droits de l’homme pour la réalisation des politiques sociales et des objectifs de développement durable des Nations Unies.
  • DÉFENDRE les services sociaux et promouvoir une profession du travail social forte et qualifiée et une association nationale du travail social afin d’être visible auprès des partenaires et des parties prenantes
  • INTÉGRER dans les formations au travail social, les écoles et la formation les systèmes de protection sociale, les ODD des Nations Unies, ainsi que les directives essentielles contenues dans ce document dans leur programme d’études.
  • SOUTENIR ses membres à contribuer à une analyse critique des relations de pouvoir et à contribuer activement aux programmes et politiques futurs.

Références :

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :