Pourquoi faire appel à la « pair aidance » et se former à cette fonction ?

Le centre de formation des travailleurs sociaux l’ARIFTS  organise prochainement une formation « d’intervenant pair » qui s’adresse aux personnes qui ont vécu l’exclusion, le handicap, la maladie et ont pu dépasser les difficultés qu’elles ont rencontrées à cette occasion. Leur expérience liée à leur vécu peut être un levier puissant pour aider ceux qui vivent une situation similaire. C’est l’occasion de parler de ce qu’est la « pair aidance ».

Être aidé par une personne qui a vécu une situation similaire

La notion de savoirs issus de l’expérience a été importée des États-Unis et du Canada et est apparue en France dans les années 60. Cette façon d’agir dans le champ du travail social a eu du mal à s’imposer et même à être reconnu dans les années 80 alors que le champ de la santé s’en est emparé plus rapidement. Mais qu’est-ce que cette « pair-aidance » ?

  • « Pair » définit l’idée de deux personnes qui ont des points de ressemblance ; semblables.
  • « Aidance » pour parler de relation d’aide, de soutien, d’accompagnement.

L’idée qui résume le concept de pair-aidance dans le champ médical est le partage d’expérience entre une personne qui est stabilisée d’un trouble et/ou d’une maladie et une personne qui est actuellement atteinte par cette même maladie et/ou qui apprend à vivre avec.  Il y a d’un côté celui ou celle qui vit la situation, qui est en « plein dedans » de l’autre celui ou celle qui a vécu par le passé une situation similaire et qui rapidement dit « s’en est sorti ». Ensemble ils vont mieux se comprendre et celui qui a déjà eu l’expérience de l’exclusion, de la maladie ou du handicap sera un médiateur permettant de soutenir la personne qui, elle continue de vivre une véritable épreuve.

La pair-aidance existe déjà dans différents domaines médicaux (en cancérologie par exemple) mais celle qui traite de la santé mentale (pair-aidance en psychiatrie) se développe en France seulement depuis quelques années. Il en est de même pour l’exclusion et le handicap et les addictions.

La personne qui vit l’une de ces 3 situations fera d’autant plus confiance dans l’intervenant pair, car celui ci sait ce que les autres intervenants ne savent pas. Ce vécu de l’intérieur est une ressource à prendre en compte, mais elle ne se fait pas n’importe comment. D’où l’intérêt pour les intervenants pairs de se former.

Une formation essentielle pour transformer son expérience de vie en savoirs

L’ARIFTS propose une formation gratuite pour tout personne qui désire devenir intervenant pair. Pourquoi et comment ? C’est ce qu’explique ce petit film qui donne la parole à des intervenants pairs qui ont déjà suivi une formation similaire

« L’intervenant pair ce n’est pas une profession » nous dit Jean-Luc Simon, « c’est une fonction qui vient en complément d’autres compétences ».

Si en tant que travailleur social, vous connaissez des personnes susceptibles d’être intéressées par cette démarche, n’hésitez pas à leur en parler et à les inviter à une rencontre de présentation de la formation programmée le 14 octobre prochain à Angers.

La formation aura lieu dans cette même ville entre le 13 décembre 2021 et le 6 mai 2022. Une fiche technique que vous pouvez télécharger ici vous permettra d’entrer dans le détail de ce qui est proposé.

Des témoignages d’intervenants pairs à votre disposition

avec

  • Arthur Aumoite

  • Daniel Fortin

  • Claire Roy

et

  • Thierry Goix

 

 

Note :  je suis secrétaire de l’association ARIFTS mais je n’ai pas d’intérêt particulier me conduisant à présenter cette formation plutôt qu’une autre.

Remerciements à Carine Morisseau et à Thierry Chartrin

photo : Thierry Chartrin responsable de Formation (capture d’écran de la vidéo ARIFTS de présentation de la formation)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :