Paris : ces riches du XVIe, hystériques contre les pauvres… Questions de psychiatrie…

et

  • Quand le social finance les banques et les multinationales Le gouvernement s’apprête à introduire en France les « investissements à impact social », avec, pour fer de lance, la création de « Social Impact Bonds » (SIB).  3 arguments sont mis en avant pour promouvoir les SIB : 1. Dans une période de pénurie d’argent public, faire appel au privé est une solution innovante ; 2. La puissance publique ne prend aucun risque car les investisseurs ne sont payés que si les objectifs sont atteints ; 3. à terme, le contribuable fait des économies. Tous ces arguments sont fallacieux.

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :