Paris : ces riches du XVIe, hystériques contre les pauvres… Questions de psychiatrie…

et

  • Quand le social finance les banques et les multinationales Le gouvernement s’apprête à introduire en France les « investissements à impact social », avec, pour fer de lance, la création de « Social Impact Bonds » (SIB).  3 arguments sont mis en avant pour promouvoir les SIB : 1. Dans une période de pénurie d’argent public, faire appel au privé est une solution innovante ; 2. La puissance publique ne prend aucun risque car les investisseurs ne sont payés que si les objectifs sont atteints ; 3. à terme, le contribuable fait des économies. Tous ces arguments sont fallacieux.

 

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour soutenir ce blog, n'hésitez pas à acheter un de mes deux livres :
  • Les oubliés du confinement
  • Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique
%d blogueurs aiment cette page :