« Nous ne pouvons plus regarder ailleurs » / Lutter contre le harcèlement scolaire / La cohabitation solidaire

Drame des personnes âgées et handicapées : « Nous ne pouvons plus regarder ailleurs »

Dans une tribune publiée par le journal Marianne, Vincent Lautard, infirmier et juriste en droit de la santé, dénonce la situation désastreuse des personnes âgées et handicapées, qui doivent être aidées même dans la fin de vie. Il nous raconte l’histoire de Jean, un résident d’un EHPAD, situé en campagne, dans un village d’une centaine d’habitants. Jean a 88 ans, il est incontinent, il ne peut plus se lever, manger, faire sa toilette ou s’habiller seul …/… Jean est encore lucide. Les soignants l’aident jour et nuit mais ils ne sont pas assez nombreux. Alors Jean reste parfois pendant plusieurs heures dans ses urines et ses selles. Il cherche du réconfort auprès du personnel mais ces derniers n’ont pas assez de temps à lui consacrer. Jean souhaite voir un médecin et une psychologue, Il souffre énormément, physiquement comme moralement. Ce témoignage est poignant.

Cette histoire nous dit Vincent Lautard, c’est aussi celle de nombreuses personnes âgées, handicapées qu’on n’écoute pas, qu’on n’écoute plus ou qu’on n’a jamais écoutées. C’est l’histoire de ces patients qui sont confrontés à un système de santé, à bout de souffle, qui les a abandonnés. (lire la tribune de Vincent Lautard sur marianne.net)


Harcèlement scolaire : les points faibles des stratégies de lutte actuelles

Depuis 2011, le harcèlement scolaire est devenu un sujet de préoccupation politique et social majeur. Et pour cause, un enfant sur dix environ est victime de ce fléau nous explique Raphaël Hoch Enseignant Chercheur Associé – à l’IAE de Metz Université de Lorraine. Cet universitaire nous présente une stratégie interventionniste de lutte contre le harcèlement qui revêt quatre formes principales :

  • La sanction du harceleur reste la plus pratiquée dans la plupart des pays
  • La méthode Pikas ou méthode des préoccupations partagées cherche à mobiliser l’empathie du ou des auteurs
  • Les pratiques réparatrices cherchent à réparer le mal qui a été fait et à résoudre le conflit
  • la mobilisation d’un groupe d’élèves de soutien, constitué à l’initiative d’un adulte,

Plusieurs constats amènent l’auteur à relativiser l’intérêt d’avoir recours à ces méthodes. Il préconise pour ce travail avec l’élève victime, de mobiliser les outils de la systémie brève et stratégique élaborés par l’École de Palo Alto. (lire l’article sur le site The Conversation)


« La cohabitation solidaire » : nouveau maillon de la politique d’intégration ?

Connaissez-vous cette pratique qui nous est présentée par la rédaction de France Culture ? Depuis 2018, une dizaine d’associations en France sont habilitées par l’Etat afin de développer des « cohabitations solidaires ». En janvier 2021, 332 cohabitations étaient en place. Pour les réfugiés, ce petit maillon de la politique d’intégration est précieux au temps du COVID nous explique Anne Fauquembergue qui travaille à Radio France.

Cette modalité d’accueil est très positive pour les réfugiés. Elle faciliterait même les parcours d’intégration des réfugiés : « L’accueil chez des Français et Françaises constitue un véritable tremplin pour l’apprentissage linguistique, la compréhension de la société du pays d’accueil et son fonctionnement, notamment en matière d’emploi. En parallèle, cette expérience d’accueil permet à la société civile de connaître les personnes qui obtiennent l’asile, leur parcours et de déconstruire certains préjugés », peut-on lire dans une note de la Dihal transmise à France Culture à l’occasion de ce reportage.   (lire l’article sur le site de France Culture)

 


lire aussi

 

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

Photo credit: Marmotte73 on Visual Hunt / CC BY-NC-SA

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :