Ne manquez pas la nuit du handicap / N’oubliez pas les assistantes sociales ! / Baisse inquiétante des candidature d’assistantes familiales

  • C’est samedi la nuit du handicap dans 20 villes en France : vous êtes invités à passer une soirée festive et conviviale, pour déjouer les préjugés et faire des rencontres hors du commun ! Au programme : Apéro, concerts, spectacles handidanse, animations handisport, témoignages, restauration solidaire, initiation à la langue des signes… Les personnes handicapées révéleront leurs nombreux talents ! La nuit du handicap est une soirée exceptionnelle pour découvrir toute la richesse des personnes handicapées. les 20 villes qui accueillent cette manifestation sont  Amiens, Angers, Bordeaux, Boulogne-Billancourt, Buhl, Clichy, Compiègne, Dijon, Le-Plessis-Robinson, Les Herbiers, Lille, Paris, Saint-Etienne, Saint-Fargeau, Strasbourg, Toulouse, Troyes, Versailles, Villeneuve-sur-Lot, et Wimereux.
  • « Madame Buzyn, n’oubliez pas les assistantes sociales ! »  Hervé Simon, Conseiller Pôle action sociale chez Retraite Plus signe là un article sous forme d’appel « le premier ministre Edouard Philippe et la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn prévoient une ambitieuse «réforme globale» de l’offre de soins afin de « soutenir les professionnels travaillant auprès des personnes âgées ». Pourtant en tant que conseiller délégué aux actions sociales travaillant depuis plusieurs années pour l’organisme d’orientation en maison de retraite Retraite Plus, je trouve qu’il y a de grands oubliés dans les réforme du système de santé français : les assistantes sociales et leurs homologues masculins ! »  « Elles sont sur tous les fronts et pourtant, elles ne reçoivent pas la reconnaissance qui leur est due. Et n’ont pas non plus à leur disposition les infrastructures nécessaires pour mener à bien leur mission d’aide aux familles ». Je pense qu’il est grand temps d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur leur situation  afin que le gouvernement leur octroie plus de moyens pour mieux faire leur travail ». « Pour moi », écrit-il dans sa conclusion , « les assistantes sociales sont de véritables héroïnes oubliées! « 
  • Assistantes familiales : une baisse inquiétante des candidates. La Fédération nationale des assistants familiaux (FNAF) publie une enquête menée auprès des assistantes familiales et alerte sur les conditions d’exercice de plus en plus difficiles de la profession.  L’enquête menée par la FNAF en décembre 2017 et janvier 2018 montre que l’âge moyen des assistantes familiales s’élève à 54,5 ans et que 33% d’entre elles atteindront l’âge de la retraite dans cinq ans. « Il y a de moins en moins de candidats, et c’est partie dû au fait que nous accueillons davantage d’enfants qui relèvent de la psychiatrie parce que les structures adaptées manquent, alors que nous ne sommes pas préparées pour cela » confie Michelle Babin, présidente de la FNAF. L’enquête montre que 31 % d’entres elles accueillent des enfants présentant des troubles du comportement, que 34 % ont dû arrêter des accueils. Et seulement 34% des professionnelles estiment faire partie des équipes de l’Aide sociale à l’enfance (ASE)… (Lire l’article sur le  site du Syndicat Professionnel des Assistants Familiaux)

et aussi

  • Avec le « référent de parcours », l’important est aussi de participer : Olivier Bonnin nous présente l’expérimentation du référent de parcours qui vient de s’achever dans le Bas-Rhin. Le souhait de mieux coordonner les professionnels a abouti à placer les personnes au centre de leur accompagnement. Ainsi ont-elles pu participer directement aux réunions qui les concernaient. ce reportage est intéressant car il préfigure des pratiques ce qui devraient se développer dans les années à venir…

 

Revue de presse réalisée avec le concours de Michelle Verrier Flandre

 

Photo : capture d’écran de la présentation vidéo de la nuit du Handicap

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :