Mineurs privés de liberté : rien ne va plus / #RéveilleTonDéputé / Violences conjugales : les femmes de gendarmes et de policiers aussi

 

  • Pauvreté et handicap : une association interpelle les députés.  Répercutée sur les réseaux sociaux sous le mot-dièse #RéveilleTonDéputé, une mobilisation nationale portée par l’Association des paralysés de France (APF) vise à sensibiliser les députés aux difficultés quotidiennes des personnes handicapées, aggravées, selon l’association, par certaines mesures décidées par le gouvernement. Les adhérents de l’association organisent depuis le début de la semaine et jusqu’au 29 mars des rassemblements devant des permanences de députés dans plusieurs villes de France, distribuent des tracts aux passants ou organisent des conférences de presse. Pour dire halte à la pauvreté !

  • Violences conjugales: les femmes de gendarmes et de policiers ont le plus grand mal à faire valoir leurs droits. (C’est une réalité que j’ai rencontré ainsi que des collègues dans leur travail).  Médiapart a interrogé des femmes de gendarmes et de policiers victimes de violences. Il est très difficile pour elles de se séparer dans de bonnes conditions. Il y a le qu’en dira-t-on notamment. Ce type de violence n’est pas sans risques car il peut arriver qu’un représentant des forces de l’ordre « pète les plombs » alors qu’il est armé. Ce type de situation lorsqu’elle survient met tout le monde en difficulté : les service social, la hiérarchie policière, les collègues du policier concerné. De plus «Un policier ou un gendarme sait comment ruiner une procédure» précise Médiapart. C’est un sujet tabou dont il est difficile de parler d’autant plus que chaque situation est particulière. Le plus grand paradoxe est que policiers et gendarmes sont confrontés dans leur travail par des situations de violences conjugales parmi les plus graves ce qui les conduit à intervenir et à protéger les victimes.

 

revue de presse réalisée avec le concours de Michelle Verrier Flandre

Photo plénière du CNDCH

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.