« Même la poste se paie sur le social ».. Manif à Angers pour les associations de protection de l’enfance.. Un toit pour apprendre..

  • Même la Poste se paye sur le social… : Tout se paye ma p’tite dame, même l’attention du facteur, à en croire la nouvelle offre de service du groupe La Poste : «Veiller sur mes parents». Derrière cet intitulé bienveillant, un produit destiné à rompre l’isolement des personnes âgées. Moyennant un abonnement de 39,90 euros par mois, avec une promotion de lancement à moitié prix, le facteur prendra dix minutes de son temps pour discuter avec une personne âgée une fois par semaine. Face à cette proposition commerciale, l’association spécialisée dans l’accompagnement des personnes âgées isolées « les petits frères des Pauvres » dénonce la marchandisation d’une souffrance sociale.
  • Protection de l’enfance. À Angers, 1 800 salariés défilent dans la rue : Objet du litige qui les oppose au Conseil Départemental : les conséquences de l’appel à projets mis en place par le Département, et « la crainte de voir une politique d’austérité démanteler le réseau des associations », affirment les organisateurs. «Votre affaire est nationale, elle va s’imposer partout en France», s’inquiète un salarié de la Vienne s’adressant aux Angevins. Il était accompagné d’une trentaine de ses collègues, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée d’opérateurs « low cost » au sein de leur département.
  • Un toit pour apprendre :  De nombreuses familles sont mal-logées. Leurs enfants voient ainsi leur scolarité perturbée : pas facile d’apprendre quand on est dans un hôtel borgne ou à la rue. A Toulouse, ce matin, une action s’est déroulée devant le Collège Fermat à l’entrée des collégiens, et un petit-déjeuner a été servi aux manifestants, pour dénoncer la situation de familles condamnées aux squats ou menacées d’expulsion. 

et aussi

  • Airbnb veut faciliter l’accueil de réfugiés : En proposant aux particuliers d’offrir des hébergements gratuits par avance aux réfugiés, Airbnb espère permettre l’accueil de 100.000 personnes en cinq ans.  Le site de location touristique chez les particuliers vient de lancer Open Homes. Les personnes qui souhaitent héberger temporairement (et gratuitement, contrairement au fonctionnement habituel du site) des réfugiés peuvent s’inscrire, en précisant leurs capacités d’accueil (nombre de personnes, profils auxquels le logement correspondrait le mieux), les périodes disponibles (fréquence, durée d’hébergement) etc.  

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :