L’Italie et la Belgique vaccinent des travailleurs sociaux / « Raconte moi ton année 2020 » / « Seniors » : un marché en pleine croissance…

L’Italie et la Belgique vaccinent leurs soignants

l’Italie a administré ses premiers vaccins contre le covid-19 le 27 décembre  au personnel de santé de l’hôpital Lazaro Spallanzani de Rome. Parmi les 3 premiers vaccinés de la ville figure Omar Altobelli assistant social du centre hospitalier. Là bas les travailleurs sociaux sont reconnus comme faisant partie des personnels soignants. En France ce sera pour plus tard… (source : marseillenews.net)

En Belgique, Thérèse, assistante sociale, a été vaccinée pour protéger les patients et ses proches :  cela lui vaut un article dans La Province. Thérèse De Reymaker est assistante sociale  et, précise le journal, « croit en l’évolution de la médecine ». (A l’heure du doute permanent, il est intéressant que cela soit précisé !) Âgée de 63 ans, elle n’a pas hésité une seconde quand on lui a proposé le vaccin. Dorénavant, elle est rassurée de protéger ses patients mais aussi ses proches… (source : La Province)

« Raconte-moi ton année 2020 » : Carole Bernard, assistante sociale de la Ligue contre le cancer à Lorient raconte la sienne

Interrogée par le Télégramme de Brest, cette assistante sociale nous explique qu’elle a très mal vécu le premier confinement. « Trop d’isolement, trop de récits violents, trop de frustrations, le sentiment d’un travail mal fait. Je me sentais étourdie par la souffrance des patients.

Le second confinement a été mieux préparé. Nous avons tiré des leçons de nos difficultés. J’ai découvert une nouvelle façon de travailler, les consultations téléphoniques imposent d’aller à l’essentiel tout en laissant aux patients la possibilité de s’exprimer ». (lire son témoignage sur le Télégramme)

« Seniors » : un marché en pleine croissance à quel prix ?

108.000 personnes âgées de plus seraient attendus en Ehpad d’ici à 2030 (selon une étude de la DREES).  21 millions de seniors de 60 ans ou plus vivront en France dans dix ans, soit 3 millions de plus qu’en 2019. Si rien ne change, cela suppose de doubler dans la durée le rythme d’ouverture de places observé depuis 2012, afin d’accueillir les résidents supplémentaires. Et cela va croitre encore plus après avec 211.000 de personnes âgées en plus entre 2030 et 2050. Elles viendraient s’ajouter aux 611 000 résidents sur les places existantes. Mais entre temps, nombreux sont aussi ceux qui seront partis…

Une solution existe : celle qui favorise le maintien à domicile et limite les places en Ehpad, comme le plébiscitent les politiques actuelles. Cela pourrait entraîner le report d’une partie des seniors vers des formes d’habitat intermédiaire entre les logements ordinaires et les Ehpad, comme les résidences autonomie. Le nombre de personnes en résidence autonomie, qui s’élève actuellement à un peu plus de 100 000, devrait alors être multiplié par 1,5 à 2,5 en 2030.  Cela aura un coût et il faut l’anticiper  (lire l’étude de la DRESS)

lire aussi

 

 

La sélection des articles a été réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre. Merci à elle

 

Photo créé par freepik – fr.freepik.com

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :