L’exclusion numérique des plus de 60 ans / Handicap : la discrimination au quotidien / Parcourssup dès 2019 pour les étudiants en travail social

Un quart des plus de 60 ans n’utilise jamais Internet.

Une étude CSA pour l’association les Petits Frères des pauvres révèle jeudi 27 septembre que plus d’un quart des plus de 60 ans n’utilise jamais internet. Le taux de non-connexion au réseau est de 27 % pour les plus de 60 ans, et monte à 59 % pour les plus de 85 ans. « L’exclusion numérique (…) met un nombre important de nos aînés encore plus en marge de la société et les isole davantage dans notre monde hyper connecté », « y compris pour les classes d’âge les plus jeunes comme les 60-69 ans, encore nombreux à être non-utilisateurs », soulignent les auteurs de l’étude. (lire l’article du Monde)

Discrimination :  Une adolescente handicapée privée de cabine d’essayage dans un magasin

La cabine d’essayage normalement réservée aux personnes handicapées d’un magasin Pimkie n’était pas disponible car des vêtements y étaient stockés. Face au refus du magasin de libérer la cabine, l’adolescente et sa mère ont finalement dû partir. 33.000 «like», près de 60.000 partages et une avalanche de messages de soutien. Le post Facebook d’une mère de famille a suscité une vive polémique, et une grande indignation, sur les réseaux sociaux. (lire l’article)

Les étudiants  en travail social devront s’inscrire sur Parcours Sup à partir de 2019

Sciences et Avenir au détour d’un article qui traite du bilan 2018 de la plateforme d’inscription  Parcourssup précise que « le ministère de l’enseignement souhaite qu’à terme, en 2020, toutes les formations reconnues par l’État soient gérées par logiciel Parcoursup » . « Dès 2019, 350 Instituts de formation en soins infirmiers et des 150 Instituts régionaux de Travail Social rejoindront la plateforme. » Les dossiers des étudiants devront également être anonymisés avant d’être transmis aux établissements. Restera toutefois à savoir, comme le demande dans un article  Libération, si le lycée d’origine sera lui aussi anonymisé. (lire l’article sur Sciences et Avenir)

et aussi

  • Morlaix. Un travailleur social de l’Udaf violemment agressé. Un travailleur social de l’Udaf (Union départementale des associations familiales) a été violemment agressé, le lundi 27 août, sur son lieu de travail, à Morlaix (29), dans les locaux situés route de Carhaix.  « un homme, âgé de 42 ans  est arrivé dans la salle d’attente, très énervé. Une personne de l’Udaf est alors allée à sa rencontre et l’a emmené dans un bureau, au calme. le Ton est monté très fort, au point qu’un des collègues de la travailleuse sociale est venu voir ce qu’il se passait… (lire la suite sur le Télégramme)
  • Pauvreté : carton jaune pour la politique social (l’Humanité)  Incohérente et insatisfaisante. C’est un bilan sans concession que l’Uniopss (Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux), porte-voix de milliers d’acteurs associatifs, a dressé hier de la politique du gouvernement à l’égard des plus fragiles. « Le gouvernement nous a présenté une loi de finances en trompe-l’œil. Il nous dit qu’il allait y avoir 6 milliards de plus pour les ménages, mais c’est de l’argent pris aux plus modestes. À elles seules, les économies faites avec la baisse des aides personnelles au logement (APL), celles liées à la non-revalorisation des retraites et de certains minima sociaux ou à la suppression des contrats aidés représentent plus de 6 milliards d’euros », a résumé son président, Patrick Doutreligne.
  • 60 millions de consommateurs dénonce des frais bancaires illégaux  (Le Figaro) Le magazine épingle dans son mensuel d’octobre deux banques françaises pour un système de facturation sur les découverts qu’il qualifie d’abusif à l’encontre des clients.
  • Elargissement de la PMA : « Le risque de l’ubérisation de la reproduction » (Le Monde)  Dans une tribune, le haut-fonctionnaire Jean-Christophe Parisot de Bayard estime que l’avis du Comité consultatif national d’éthique ne tient pas compte des droits de l’enfant et ouvre en grand la porte aux transhumanistes.
  • Les adolescents sont-ils vulnérables aux défis sur les réseaux sociaux ? (La Croix) Début septembre, le député En marche Gabriel Attal alertait sur le dernier défi dangereux apparu sur les réseaux sociaux : le Momo Challenge. Mais après avoir fait le buzz, ce « challenge » a vite été décrié. Depuis quelques années, ce type de défi se succède sur Internet et inquiète de plus en plus les pouvoirs publics.

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

photo : Public Domain    sabinevanerpsabinevanerp

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :