L’Etat veut former les « exclus du numérique » / le stress des écoutants du 119 enfance en danger / 1 million de pauvres « oubliés »

Exclus du numérique : l’Etat veut former 1,5 million de personnes par an

L’Etat lance un plan d’action pour aider les 13 millions de personnes qui ne sont pas à l’aise avec Internet. Il prévoit notamment la distribution de Pass numériques pour suivre entre 10 et 20 heures de formation. Ces Pass d’une valeur de 50 à 100 euros permettront de suivre entre 10 et 20 heures de formation à Internet dans des lieux labellisés. Ceux qui en profiteront apprendront par exemple à se créer une boîte mail, faire une recherche d’emploi, etc. Ces Pass seront distribués par Pôle emploi, la Caf, l’assurance maladie, les villes et les départements.  (lire la totalité de l’article)

«Allô enfance en danger», les écoutants ont peur de devoir raccrocher.

Libération fait état de difficultés financières importantes du 119  le numéro national gratuit de la protection de l’enfance. Il y est annoncé un déficit de 450 000 euros en 2019. les salariés  craignent des suppressions de postes. «Le budget 2018 a été baissé de 7% en s’appuyant sur le fonds de roulement du Giped», rappelle la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS), qui prévoit de définir un montant identique pour 2019, soit environ 4,2 millions d’euros (ce montant est financé de façon paritaire par la DGCS et les départements). Mais il y a problème pour les salariés du Giped : leur fonds de roulement est désormais presque épuisé. Ces derniers prévoient d’ores et déjà un déficit en 2019 de 450 000 euros minimum. Un coup dur qui risquerait d’affecter directement les missions et les salaires, et, de fait, d’engendrer des suppressions de postes. «Dans l’intérêt de tous, la protection de l’enfance et les enfants en danger ne doivent pas subir de coupes budgétaires», s’est indigné l’intersyndicale CGT-SUD-CFDT du Giped dans un communiqué. «Ça fait déjà des années qu’on se serre la ceinture», ajoute Patrick Lahaye, l’un de ses porte-parole. «Si rien n’est fait, on subira le manque de fonds dans notre quotidien, ce qui aura un fort impact sur les missions.» (Lire l’article de Libération)

1 million de pauvres « oubliés » des statistiques

Le Centre d’Observation de la Société nous apprend que les données sur la pauvreté ne prennent pas en compte les plus pauvres, éloignés de tout système d’enregistrement statistique. Établies à partir de données fiscales, les données officielles ne peuvent pas, de fait, comptabiliser les personnes qui vivent dans la plus grande misère, dans des bidonvilles, des squats ou à la rue. On estime que 140 00 personnes n’ont pas de domicile (données 2011). Une partie des étrangers sans papiers, les plus récemment arrivés, échappent aussi aux données. Les « gens du voyage » – au moins 250 000 personnes – sont eux-aussi mal recensés par ce type d’enquête. Plusieurs catégories de la population passent en plus à travers les mailles du filet de protection : il y a les personnes qui vivent grâce au soutien familial qui ne demandent rien. il y a aussi tous ceux qui vivent durablement en collectivité. Ils ne sont pas davantage comptabilisés par l’Insee qui ne prend en compte que les ménages individuels. Les ménages où la personne de référence est étudiante sont aussi écartés des enquêtes de l’Insee…. (lire la totalité de cet article très intéressant)

et aussi

Un lieu d’accueil pour les femmes victimes de violences fermé faute de budget

« En France, il faut faire la manche pour les femmes victimes de violences qui ont besoin d’écoute et que l’État abandonne », proteste le collectif « Femmes en marge ». Ce collectif se mobilise depuis des mois pour la réouverture d’un accueil de jour à Lorient, dans le sud de la Bretagne. Pilotée par le centre d’information sur le droit des femmes et des famille du Morbihan (CIDFF) et l’association Sauvegarde 56, l’antenne lorientaise du dispositif « Moments Pour Elles » était ouverte trois demi-journée par semaine. Le lieu voyait passer près de 100 femmes chaque année, reçues par une psychologue, une travailleuse sociale et une juriste…  (lire l’article de Bastamag)

 

Revue de presse et sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

Photo credit: Sam Catanzaro on VisualHunt / CC BY

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :