Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Cour des comptes plombe le RSA / Balance ton travail social / La nuit de la Solidarité à Paris et ailleurs

sad

La Cour des comptes surplombe le RSA

Dans un excellent article, Yves Faucoup nous résume le récent rapport de la cour des comptes sur le Revenu de Solidarité Active (RSA). Cela commence fort avec une évaluation erronée de son montant. La Cour des comptes parle d’un budget de 15 Milliards d’€uros consacré au Revenu de Solidarité Active : en réalité, c’est 11 Milliards, comme elle le dit elle-même, mais elle ajoute la prime d’activité, la prime de Noël et le revenu de solidarité outre-mer qui sont d’un autre ordre.

Yves Faucoup constate non sans ironie que certains de nos milliardaires n’ont une fortune qui n’atteint ʺqueʺ 5 à 10 fois cette somme qui, elle, est versée à quelque deux millions d’allocataires (soit à près de 5 millions de personnes si l’on compte les ayants-droit).

Dans son rapport, La Cour des comptes parlant du RSA (créé par une loi adoptée en 2008) fait presque comme si le RMI (Revenu Minimum d’Insertion) n’avait pas existé auparavant. Elle attribue au RSA des changements qui n’en sont pas. Notamment l’accompagnement à l’emploi et la dégressivité de l’allocation. Les « sages » constatent que 30 % de ceux qui auraient droit au RSA ne le demandent pas. Évidemment, écrit Yves Faucoup c’est une info que ne donneront jamais les pourfendeurs de l’ « assistanat » et de la « fraude sociale » prompts à dénoncer ceux qui perçoivent cette prestation qui est un droit accolé à des devoirs.

Si un problème crucial se pose aujourd’hui c’est bien le fait que le RSA ne permette pas de respecter la Constitution qui prévoit que tous ceux qui n’ont pas d’emploi doivent pouvoir bénéficier de « moyens convenables d’existence ». Est-ce que cela préoccupe la Cour des comptes ? Pas du tout : ce n’est pas son problème. Elle se contente de dire qu’il faudrait améliorer les finances des Départements.  Elle constate, quelle découverte, que le RSA ne permet pas à lui seul de sortir de la pauvreté, mais, tout de même, il évite d’être dans la « très grande pauvreté ». En somme, quand vous êtes au RSA vous êtes pauvre, mais pas très très pauvre. (lire l’article d’Yves Faucoup sur son blog Médiapart) (lire la synthèse du rapport de la Cour des comptes)

lire aussi

 


[Podcast Les Voix du Social] Balance ton travail social

Le Média social publie depuis déjà plusieurs semaines « les voix du social ». Ce sont des témoignages de travailleurs sociaux « à voix nue » qui témoignent à partir de thèmes différents. Laetitia Delhon est allée interviewer Caroline, assistante sociale, membre du collectif « Travail social de demain » pour paler de la violence à l’encontre des travailleurs sociaux. Le collectif a été créé l’an dernier au lendemain du meurtre d’Audrey Adam. Son ambition : dénoncer et faire reconnaître les violences, y compris institutionnelles, subies par les professionnels au quotidien.

Le collectif est à l’initiative d’un hashtag « Balance ton travail social » sur les réseaux sociaux. Il a, aussi, lancé une pétition, toujours en ligne, « pour le soutien et la reconnaissance des travailleurs sociaux ». Écoutez voir ce que nous disent Laeticia, la journaliste et Caroline, l’assistante sociale….

Vous pouvez aussi (re)découvrir les autres podcasts du Média Social sur des thématiques différentes

 


La nuit de la solidarité à Paris programmée le 20 janvier

L’objectif est d’aller à la rencontre des personnes sans solution durable d’hébergement pour mieux connaître leurs besoins. Cette opération nécessite de couvrir tout le territoire parisien. C’est aujourd’hui le dernier jour d’inscription pour les bénévoles qui souhaitent aider à ce recensement solidaire. Organisée depuis 2018, l’édition 2021 a conduit au recensement de 2 829 personnes à la rue à Paris.

La mise en place de cette nuit est organisée en partenariat avec le secteur associatif, les bénévoles et de façon inédite avec l’Insee. Lors de cette édition, les résultats de la phase de collecte seront partagés dans le cadre du recensement de la population générale. Au total, près de 2 000 Parisiens et 400 professionnels du social sont attendus.

Autre possibilité : la ville de Paris vous propose de participer à un programme d’activités solidaires en parallèle à cette opération de recensement. Pour cela il vous faut contacter la Fabrique de la Solidarité

Des initiatives similaires dans d’autres villes

Cette opération de recensement des sans-abri se déroule en simultanée dans 19 villes de France. Elle est menée par des professionnels et des bénévoles dans le cadre du Plan national d’accès au logement : Logement d’abord.
La municipalité de Bordeaux a placé l’année 2022 sous le signe de la solidarité. Comme pour Paris, elle prépare sa propre une nuit de la solidarité, le 20 janvier, pour recenser toutes les personnes qui dorment à la rue, à Bordeaux.

« On meurt dans la rue à Bordeaux et partout en France » explique Harmonie Lecerf, adjointe au maire en charge de l’accès aux droits et des solidarités sur France Bleu

Quimper, Marseille, Rennes, Dunkerque sont aussi de la partie

 

lire aussi

 

Vous êtes allé(e) au bout de cette revue de presse ? Bravo et merci !

Merci aussi à Michelle Flandre qui m’a aidé à la réaliser

Photo : Wikimédia Plaquette du Revenu de solidarité active réalisée par le conseil départemental de l’Eure licence Creative Commons

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher