Les travaux du Haut Conseil du Travail Social votés en assemblée plénière (2ème partie) : le Développement Social.

L’assemblée plénière du Haut Conseil du Travail Social s’est tenue  le 24 juin dernier au CEDIAS à Paris. C’était sa dernière réunion de la mandature. Je vous ai fait part il y a 2 jours des travaux rendus le matin (définition du travail social, ancrage territorial, participation des personnes accompagnées et numérique). Voyons maintenant ce qui a été présenté l’après midi avec les travaux sur les actions collectives des travailleurs sociaux et le développement Social.

Les actions collectives des travailleurs sociaux contribuent au développement social

 Cyprien Avenel et Christelle Martin ont présenté ensemble les travaux du groupe qui a travaillé sur ce thème. Ils ont d’abord rappelé qu’il existe un grande écart entre la volonté de développer des actions collectives et la pratique de terrain où le travail social individualisé reste prédominant pour ne pas dire parfois l’unique porte d’entrée. Cela amène à poser 2 questions :

  • Comment rendre visible les actions collectives des travailleurs sociaux notamment lorsqu’elles sont innovantes et « inspirantes » ?
  • Existe-t-il un véritable portage politique afin de permettre les pratiques de travail social collectif ?

Le groupe « développement social » a rédigé un guide  conséquent (150 pages)  intitulé « Guide d’appui aux interventions collectives du travail social  en faveur du développement social. Il est composé de 26 fiches pouvant être utilisées « à la carte » en fonction de vos propres besoins. Il a une  une fonction pédagogique car il existe  un déficit conceptuel sur ce sujet du collectif. il y a un besoin de clarifier les termes utilisés, mais aussi les pratiques en oeuvre. Il invite à ne pas confondre développement social et travail social collectif.

Cet ouvrage mériterait de paraitre sous forme reliée et papier notamment pour les étudiants et les praticiens de terrain. Il est aussi illustré de vignettes, d’actions décrites dans un  document à part qui accompagne le propos. C’est clair, c’est net et il n’y a rien à jeter ! La seconde partie du guide fait le point sur le différentes méthodes d’intervention collective du travail social.

D’emblée le guide propose d’abandonner le terme d’ISIC (intervention sociale d’intérêt collectif) un terme trop peu compris et insufisamment approprié par les travailleurs sociaux et les centres de formation (hormis les assistants de service social). Le terme ISIC « a finalement contribué a cliver l’individuel et le collectif, à l’inverse des objectifs recherchés, et a induit une confusion entre développement social et travail social collectif et cette confusion est devenue en elle-même un frein important ». Les rapporteurs préfèrent mettre en avant  le concept d’intervention collective en travail social. Les approches sont respectées avec le travail social de groupe, le travail social communautaire, le mouvement de l’éducation populaire et l’animation socio-culturelle. (Je suis plus réservé sur le travail social en réseau qui à mon avis est une façon de travailler aussi bien de façon collective qu’individuelle). Les « actions collectives » ancrées dans les territoires ne sont pas oubliées et un point nouveau apparait. Il  traite du rôle de la médiation sociale dans le développement social.

Bon, il y aurait beaucoup à écrire à partir de cette somme de travail qui me sera aussi utile pour mettre à jour plusieurs articles de ce blog. Nous y reviendrons plus tard.

Une des questions qui se pose concerne aussi la diffusion de ce travail. Comment faire pour qu’il « irrigue » les centres de formation mais aussi les services sociaux et éducatifs ? C’est l’un des sujets qui sera repris l’après midi : il faudra prendre le temps de « populariser » le travail des différents groupes car ils ont tous fourni des écrits conséquents et très argumentés.

Photo : Brigitte Bourguignon, Christelle Martin et Cyprien Avenel lors de la présentation des travaux du groupe.

 

Note : Je vais vous proposer prochainement un 3ème et dernier volet de cette assemblée. Il portera sur l’état de la réflexion de la commission éthique et déontologie (CEDTS) du Haut Conseil sur le partage d’informations en travail social. Nous parlerons aussi d’un avis qui traite d’un tout autre sujet. Il traite de l’usage des algorithmes dans des logiciels « alimentés » par des travailleurs sociaux. Ces logiciels dits de prévention se veulent prédictifs et bien évidemment posent des questions éthiques importantes comme nous l’a confirmé la CNIL que nous avons rencontré à cette occasion. Nous y reviendrons dans quelques jours.

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

4 réponses

  1. Bonjour,
    Vous concluez sur la diffusion de ce travail fort intéressant. Comme pour les précédents commentaires,pouvez vous nous informer sur la façon de se procurer ce guide?
    Bien cordialement

  2. Bonjour,
    même question, à savoir où se procurer ce guide… je viens de faire une recherche (rapide) infructueuse
    bien à vous

  3. Bonjour,

    Je souhaiterais savoir où peut on se procurer ce guide d’appui aux interventions collectives en travail social qui semble un outil très intéressant pour promouvoir cet aspect de notre travail qui me semble essentiel ?
    Je vous remercie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :