Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les jeunes sur scène contre le harcèlement : Le témoignage éloquent de Nathan, le travail d’Avenir des Cités

Le harcèlement scolaire reste un problème majeur affectant environ un élève sur dix en France. Il  est devenu une préoccupation nationale depuis que le gouvernement a mis en place un plan interministériel pour combattre ce fléau dans les écoles et autres lieux de vie des enfants. Les spécialistes sur ce sujet indiquent l’importance d’agir en amont pour prévenir les situations de harcèlement, souvent difficiles à identifier et de plus en plus fréquentes sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte, l’implication des jeunes eux-mêmes dans les actions de prévention est cruciale. Qui, en effet, pourrait mieux s’adresser aux jeunes que leurs pairs ? Je vous propose dans cet article de découvrir le travail de l’association de prévention spécialisée « Avenir des cités » qui intervient dans le Pas-de-Calais.

Le témoignage de Nathan

Une initiative comme l’émission « ON vous dit TOUT » apporte un éclairage nécessaire sur cette problématique. Animée par Sadek Deghima, cette émission citoyenne, soutenue par l’association de prévention spécialisée, offre un espace dans lequel les jeunes peuvent s’exprimer librement sur des sujets qui les touchent de près. L’un des épisodes de cette série a mis en avant le témoignage de Nathan, un jeune garçon qui a partagé son expérience personnelle de harcèlement en ligne.

Nathan, un ado comme tant d’autres, a un jour décidé de créer sa chaîne YouTube. Ce qui, au départ était pour lui un projet passionnant, s’est rapidement transformé en cauchemar. Dès la publication de sa première vidéo, il a été confronté à des commentaires négatifs. Au fil du temps, ces commentaires se sont intensifiés, dépassant le cadre virtuel pour s’infiltrer dans sa vie scolaire. Ce qui semblait être de simples moqueries en ligne a évolué en un harcèlement scolaire constant, marqué par des insultes, des menaces et des moqueries.

Une descente aux enfers

Le harcèlement a bien évidemment eu un impact profond sur Nathan, affectant son sommeil et sa santé mentale. Il explique avoir vécu une période de grande détresse, où il se sentait isolé et impuissant. Il a su toutefois trouver la force de chercher de l’aide. C’est dans ce contexte qu’il s’est tourné vers Nordine, un éducateur spécialisé du club de prévention Avenir des Cités. Nordine a joué un rôle essentiel dans l’accompagnement du jeune, en assurant un soutien individualisé et en l’encourageant à poursuivre sa passion pour la création de vidéos, qui est devenue un exutoire salvateur pour lui.

On retient du témoignage de Nathan, une histoire de résilience. Malgré les épreuves, il a continué à créer du contenu sur YouTube, transformant une source de douleur en une plateforme d’expression personnelle. Ses vidéos, qui ont gagné en popularité, sont devenues en quelque sorte un symbole de sa capacité à surmonter les obstacles. Le travail de la prévention spécialisée y est aussi pour quelque chose.

Ce parcours singulier du jeune Nathan est un message d’espoir pour tous ceux qui sont confrontés au phénomène du harcèlement en ligne. Il démontre l’importance de la parole. Ce jeune a su chercher de l’aide et a refusé de souffrir en silence. C’est courageux de sa part et ce n’est pas si évident que cela. Souvent les jeunes victimes cachent leur mal-être et somatisent.

L’émission « ON vous dit TOUT »  souligne ainsi combien il est nécessaire sensibiliser les adolescents sur ce sujet. Cela nous montre aussi comment l’action éducative peut aider à non seulement soutenir les jeunes victimes, mais aussi agir dans la prévention. Cette vidéo présente aussi le témoignage d’une jeune fille « harceleuse » qui témoigne anonymement, ce qui se comprend bien.  C’est peut-être aussi la force et l’intérêt de cette vidéo qui montre ainsi les deux facettes de ce phénomène, coté victime et auteur. La simplicité des témoignages et des expressions de ces jeunes apporte aussi beaucoup.

Les jeunes sur scène…et le harcèlement

Le théâtre est aussi une forme d’expression utilisée pour sensibiliser et informer. Le service de prévention spécialisée Avenir des Cités l’a bien compris en mettant en place un atelier d’expression. Ce projet, soutenu par le Conseil Départemental du Pas-de-Calais et financé par la Caisse d’Allocations Familiales de ce département, est également une illustration concrète de ce qui peut être mis en œuvre avec des jeunes pour, là aussi, lutter contre le harcèlement.

Ces ateliers, à l’initiative de la prévention spécialisée, visent à renforcer leur capacité d’action et à offrir des espaces d’expression libératrice. Encadrés par Fabien Decoster et Julie Laude, deux comédiens de la compagnie La Belle Histoire, un groupe d’adolescents s’est en quelque sorte initié à l’art théâtral en s’inspirant de situations réelles. Leur travail aboutira à la présentation d’un spectacle.

Ce spectacle original intitulé « Les jeunes sur Scène…et le Harcèlement », se déroule dans un futur idéalisé où le harcèlement a été éradiqué. Cette pièce, écrite et jouée par les jeunes, est une forme de projection de leurs espoirs et rêves dans un monde sans violence. C’est en quelque sorte un retour dans le futur où le héros revient en 2023 pour expliquer ce qu’était le harcèlement, ce fléau disparu qui existait par le passé.  Les jeunes feront leur première apparition publique ce 17 décembre (dimanche) au Centre culturel Jacques Prévert à Harnes dans le Pas-de-Calais. L’invitation au spectacle est ouverte à tous, sur réservation, avec un accès gratuit.

Enfant harcelement

Ce projet, au-delà de sa portée artistique, est un appel à l’action collective et à la solidarité. C’est une belle façon de lutter et d’agir préventivement face au harcèlement en milieu scolaire. Il démontre l’importance de l’engagement des jeunes dans la résolution de problèmes qui les touchent directement, et souligne le rôle crucial de l’art et de la créativité dans le processus de prévention. Il souligne aussi le rôle essentiel de la prévention spécialisé et on ne peut que saluer le travail de ce service.


Photo : capture d’écran de la vidéo publiée par Sadek Deghima, Chef de service à Avenir des cités.
Merci à Sadek Deghima qui m’a transmis cette information

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher