« Les gens ne sont pas pauvres qu’à Noël » / ASFAM : pourquoi cette crise de « vocation » / Le contrôle social à marche forcée

« Les gens ne sont pas pauvres qu’à Noël, la solidarité n’attend pas »

Loïc Masson journaliste, est allé à la rencontre de la communauté Emmaüs pour le Journal de Saône-et-Loire. Il y a rencontré Véronique Beaufils-Lacoste Depuis près de vingt ans, cette responsable d’Emmaûs de l’Autunois affronte chaque jour un adversaire qui semble ne jamais reculer : « La pauvreté. Donc la solidarité, c’est notre cœur de métier. Les gens ne sont pas pauvres qu’à Noël, alors on n’attend pas Noël pour être solidaire. » dit-elle

« Entre 9 et 12 millions de Français vivent aujourd’hui en dessous du seuil de pauvreté , un chiffre que la crise sanitaire a tout sauf fait reculer. « Rien de nouveau sous le soleil », commente Véronique Beaufils-Lacoste qui reste « efficace, sans le moindre signe d’agacement ou de lassitude ». (lire l’article de du journal de Saône et Loire)

 


Familles d’accueil : Pourquoi le métier d’assistant familial subit-il une crise des vocations ?

Delphine Bancaud, Pose la question dans le journal 20 minutes. En effet, il manque beaucoup d’assistants familiaux pour faire face aux demandes de placement des enfants en danger. C’est un métier des plus utiles en France, écrit-elle, mais il peine pourtant à recruter. Les assistants familiaux sont environ 40.000. Des effectifs bien faibles, sachant qu’environ 85.000 enfants sont placés chez eux. Et le nombre des jeunes en famille d’accueil a beaucoup augmenté depuis dix ans : « La hausse est de 22 % entre 1996 et 2017 »

La pénurie touche tous les départements et pourrait encore s’aggraver dans les prochaines années. « La moyenne d’âge des assistants familiaux étant de 55 ans, 80 % d’entre eux partiront en retraite dans dix ans » La journaliste est allée interroger le cabinet d’Adrien Taquet qui confirme les difficultés et précise ce qui ne va pas : solitude et faiblesse des rémunérations pour l’essentiel. Et puis il y a cet engagement presque total comme l’explique la présidente de l’Union fédérative nationale des associations de famille d’accueil et assistants maternels (Ufnafaam) : « On est responsable des enfants 24h/24h et on embarque notre propre famille dans l’aventure, ce qui n’est pas toujours évident », souligne-t-elle. (lire l’article de 20 Minutes)

 


Pôle Emploi : dématérialisation et contrôle social à marche forcée

La Quadrature du Net l’affirme : Pôle emploi vient de franchir un cap dans la marche forcée vers la dématérialisation et le contrôle numérique des personnes privées d’emploi. Un travailleur sans emploi s’est vu récemment notifier sa radiation au motif que l’envoi de ses candidatures par courrier recommandé, plutôt que par internet, ne permettait pas de constater le « caractère sérieux des démarches […] entreprises pour retrouver un emploi ».

La lecture des courriers échangés entre ce travailleur privé d’emploi et Pôle Emploi est édifiante. Après avoir reçu un courrier d’« avertissement avant sanction pour insuffisance d’actions en vue de retrouver un emploi », le travailleur transmet à Pôle emploi les justificatifs de ses 29 candidatures envoyées par courrier recommandé. À la réception de ces documents, le directeur de l’agence maintient sa décision de radiation et la justifie en des termes kafkaïens. Selon lui, « la fourniture de très nombreuses candidatures adressées en recommandé par voie postale » ne démontre pas une véritable recherche d’emploi dès lors que l’utilisation de courriers recommandés ne correspond plus aux « standards adoptés par les entreprises depuis de nombreuses années »

La situation décrite laisse présager de nombreux cas similaires. En effet, Pôle emploi expérimente un «Journal de la recherche d’emploi» en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val-de-Loire. Ce programme, créé en 2018 par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », oblige tout·e demandeur·se d’emploi à déclarer en ligne ses « démarches de recherche d’emploi », et ce, une fois par mois. (lire l’article de la Quadrature du Net)

 


lire aussi

 

Photo : Père Noël  créé par KamranAydinov – fr.freepik.com

 

Michelle Flandre se joint à moi pour vous souhaiter un joyeux Noël !

Merci à elle pour son aide pour les revues de presse

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour soutenir ce blog, n'hésitez pas à acheter un de mes deux livres :
  • Les oubliés du confinement
  • Comprendre et maîtriser les excès de la société numérique
%d blogueurs aiment cette page :