Les centres de formations au travail social interpellent les candidats aux élections régionales

Ce sont les Régions qui financent les formations initiales des travailleurs sociaux et à ce titre, chacune d’entre elles définit des priorités et alloue une subvention selon des critères parfois différents. Conséquence, certains établissements sont mieux dotés que d’autres. Cela est souvent dû à la vision politique des élus et du président de l’exécutif régional. Il se trouve que certaines régions restent assez indifférentes face aux besoins de financement des établissements. D’autres, par contre, suivent avec attention les évolutions des formations tant vis-à-vis du contenu  que des coûts par étudiant. En général, c’est plutôt le critère budgétaire qui domine et les négociations sont parfois rudes avec les exécutifs régionaux. Dans les Régions, les structures sont mises en concurrence. Il peut alors exister des inégalités de traitement préjudiciables. Par ailleurs  certaines Régions insistent pour développer la filière de l’apprentissage qui ne lui coûte rien ou presque ce sont alors les OPCO qui règlent la note. C’est autant d’économisé pour les Régions (même si la voie de l’apprentissage reste intéressante à plusieurs égards)

L’UNAFORIS, l’Union Nationale des acteurs de formation et de recherche en intervention sociale qui regroupe une majorité d’instituts de formation en travail social a décidé d’interpeler les têtes de listes  aux élections régionales 2021. Tous les groupes politiques candidats à ces élections (dont le RN) vont être ainsi sollicités (à la condition que les plateformes régionales UNAFORIS relaient cet appel et soient prêtes à se mobiliser sur ce sujet).

C’est une façon de sensibiliser les futurs élus des Régions sur l’importance des métiers de l’aide sociale et éducative. Dans ce texte prévu pour être transmis aux candidats, il est rappelé que « les deux dernières années, marquées par des conflits sociaux majeurs et une crise sanitaire sans précédent, ont démontré aux habitants le rôle primordial des collectivités territoriales, et notamment du Conseil régional, concernant leurs conditions de vie, leur bien-être et la mise en place de solutions à leurs besoins et difficultés ».

Or, explique l’UNAFORIS, les centres de formation contribuent « à la qualification des femmes et des hommes engagé(e)s dans la solidarité, au service des populations en situation de fragilité ou d’exclusion sanitaire et sociale ». « La formation joue un rôle majeur, en préparant aux métiers liés à l’accompagnement éducatif et social, à la préservation du lien social et à l’accès aux droits, au développement de solidarités individuelles et collectives, à l’insertion par l’économique pour des publics éloignés de l’emploi, etc.

Sensibiliser les futurs élus aux besoins de formation et aux missions du travail social

Cette sensibilisation des futurs élus est certes nécessaire. Mais faut-il leur proposer de travailler ce sujet sans exclusive ? « Nous vous proposons, du fait de notre participation au développement social local, de contribuer à votre réflexion sur la politique régionale, dans une vision à la fois prospective et opérationnelle » est-il proposé.

L’UNAFORIS explique que plusieurs leviers d’action sont possibles, dans le cadre de nouveaux schémas régionaux des formations articulant formations sociales, de santé et développement de l’emploi, évolutifs en fonction des besoins émergents. Elle les décline succinctement en proposant aux candidats l’expertise des centres de formation sur l’attractivité des métiers, la formation des personnes de tous âges et tous statuts, avec une logique d’agrément qualité et de financement des formations diplômantes.

Elle souligne la nécessité d’un « abondement du financement de formations continue certifiante pour les salariés et favorisant des reconversions qualifiées et durables de demandeurs d’emploi volontaires » avec une incitation à la coopération des acteurs, plutôt qu’à la mise en concurrence, sur ce qui est du registre d’une mission de service public dans les territoires.

Cette approche va-t-elle donner des résultats ? Il n’est pas sûr que tous les candidats soient réceptifs à ce type de proposition.

 

photo : Wikimedia Commons, Panneaux élections régionales 2015, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International license.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :