Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le vocabulaire de la co-construction sous la direction de Michel Foudriat et Christophe Leyrie

Voici un ouvrage qui devrait intéresser tout professionnel qui aime utiliser les termes justes et éviter les mots creux. « Vocabulaire de la coconstruction » est un dictionnaire qui limite ses entrées en identifiant les termes les plus utilisés ou du moins les plus en lien avec cette démarche dite nouvelle de la « co-construction ». Nouvelle parce que ce terme s’est imposé seulement depuis les années 2015. Il est le reflet d’une pratique qui ne se limite pas qu’au travail social.  Les auteurs font référence aux travaux de Madeleine Akrich (le dictionnaire critique de la participation). Elle explique que la co-construction a fait irruption de manière récente dans le langage courant : utilisé dans la presse écrite une fois par an avant 2003, une fois par mois en 2005, il apparaît presque quotidiennement depuis 2013. Ce terme s’institutionnalise. Ainsi par exemple la co-construction a été une pratique valorisée par le ministère du Travail dans la mise en place des comptes personnels d’activité inscrit dans le projet de loi de janvier 2017.

Michel Foudriat et Christophe Leyrie ont voulu aller plus loin. Ils ont construit avec des universitaires intervenant dans plusieurs domaines un recensement des termes et concept utilisés quand on s’engage dans la co-construction. Il s’agit pour eux de consolider ce qu’ils nomment un nouveau paradigme. Nous assistons, disent-ils, à une multiplication de prises de paroles individuelles qui permet un passage de l’ère consultative à l’ère contributive. Demander l’avis de quelqu’un pour agir ne suffit plus. Il faut désormais construire avec la personne concernée les modalités mêmes de l’action engagée. Mais voilà, ce concept et la pratique se sont développés sans qu’ils soient « consolidés ».

En effet, l’usage de ce mot-valise  « co-construction » n’est pas sans risques. Il a certes une connotation positive. Mais c’est pour éviter qu’il soit utilisé à toutes les sauces que les auteurs de ce livre ont absolument tenus à  clarifier les termes qui accompagnent cette pratique. C’est là l’intérêt de cet ouvrage : de nombreux concepts sont explicités sous un angle particulier, utiles pour nous aider à réfléchir et à préciser le sens de l’action.

Un ouvrage collectif « co-construit »

2 auteurs et pas moins de 25 contributeurs ont rédigé quarante-cinq notices qui ont de multiples entrées ou du moins des liens entre-elles. Ce croisement de définitions est aussi enrichi par les multiples disciplines des différents rédacteurs. Nous ne sommes pas là dans une pensée univoque. Plusieurs auteurs sont travailleurs sociaux ou formateurs aux métiers du social, mais la majorité d’entre eux sont des enseignants. Ils sont spécialisés dans le management, la gestion et bien évidemment la sociologie.

Ce dictionnaire intéressera celles et ceux qui font appel à la méthodologie de projet et le management d’équipes.  Les travailleurs sociaux qui s’engagent dans des actions collectives se sentiront aussi concernés. L’ouvrage peut aussi être utilisé dans le champ de l’accompagnement social individualisé. Mais attention il n’a de sens que quand aucun des acteurs n’est en position totalement dominante sur les autres. Ce n’est pas toujours le cas, loin de là, notamment dans les pratiques managériales.

co construction2

La signature du livre a été faite dans le tiers lieu PLan Libre situé à la CIté de Refuge de l’Armée du Salut. La présence de presque quarante personnes malgré les conditions liées à la pandémie atteste de l’intérêt que suscite cet ouvrage.

Les mots de la co-construction

J’ai pour ma part trouvé intéressant l’éclairage de certains termes utilisés par les travailleurs sociaux voici ceux qui sont susceptibles de les concerner en priorité :

  • Acceptabilité sociale, Acteurs parties prenantes, Agilité, Ajustement, Animation et Appropriation
  • Co-construction, Communication non-violente, Complexité, Compromis, Conflictualité, Conflit, Consensus et Convergence
  • Dispositif, Écoute, Émergence, Empowerment, Engagement, Éthique (de la co-construction), Évaluation
  • Facilitation – Facilitateur, Gestion du changement, Groupes
  • Hybridation, Institutionnalisation, Intelligence collective humaine, Interaction
  • Partenariat, Participation, Point de vue, Pouvoir d’agir (développement du), Prise de parole, Processus, Projet – Gestion de projet…
  • Recherche collaborative, Réflexivité, Réseau, Réunion…

 

Chaque notice s’accompagne de références bibliographiques qui consolident le propos. Ce « vocabulaire » de la co-construction peut aussi être utiles aux praticiens qui ainsi armés de références fiables et éprouvées pourront mieux donner sens à leur travail. Ils pourront aussi argumenter s’il leur est demandé l’impossible, c’est-à-dire de co-construire des actions avec des usagers sans tenir compte de leurs réalités ni des conditions de la réussite de leur action.

 

 

Livre M Foudriat

découvrir le livre sur le site de l’éditeur

lire aussi :

 

 

photo : Michel Foudriat (fournie par l’auteur)

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher