Le Travail Social mis à l’honneur le 22 mars à l’Assemblée Nationale

C’est à l’occasion de la journée internationale du travail social que Brigitte Bourguigon présidente du Haut Conseil du Travail Social  a réuni à l’hôtel de Lassay, (résidence officielle du président de l’assemblée nationale) environ 230 participants. (300 étaient inscrits mais tous n’ont pas pu venir). Cette journée assez unique en son genre a été organisée avec le concours de la DGCS et les services de l’Assemblée Nationale. Particularités des  tables rondes : elles ont vu la participation de travailleurs sociaux de terrain mais aussi d’étudiants qui ont pu prendre la parole.

Il est certes possible de critiquer le faste des ors de a République dans ce lieu qui, parmi d’autres symbolise la richesse de l’Etat, mais il faut reconnaître que c’est la première fois, à ma connaissance, que le travail social et les travailleurs sociaux  sont mis en valeur, remerciés et encouragés. Plusieurs Député(e)s étaient présent(e)s dans le public. Ils ont pu écouter des témoignages de professionnels.

Cette journée s’est ouverte avec l’intervention de François de Rugy, président de l’Assemblée Nationale. Il est paru assez hésitant dans sa prise de parole. Il a salué la présence des participants, indiqué son intérêt pour le travail social. Il a surtout salué Brigitte Bourguignon au titre de sa fonction de présidente de la commission des affaires sociales

de rugy

Brigitte Bourguignon s’est montré plus incisive en rappelant l’objectif de cette journée  » mettre en lumière l’utilité du travail social et « le rôle capital des travailleurs sociaux ». Une utilité essentielle d’abord pour les personnes qu’ils accompagnent a -t-elle précisé. Elle a rappelé que la journée internationale du travail social a fêté cette année ses 35 ans d’existence et a fait le lien avec la thématique internationale qui rappelons-le concernait les jeunes et de développement durable. A partir de cette thématique, elle a indiqué que le travail social est aussi  » la plus belle et complexe des relations humaines » car le travailleur social est au cœur des mutations de la société. Il est porteur de valeurs, il invente et il créé. « Le travail social est l’inverse du chacun pour soi ». Les travailleurs sociaux sont les premiers à le savoir quand ils accompagnent des projets. Ils représentent ce que l’on appelle la « République Sociale et Solidaire ». Des propos qui font du bien .

bourguignon

Le second objectif annoncé consistait aussi à mettre en valeur les travaux du Haut Conseil du Travail Social qui sont trop peu connus notamment de la part des élus.

Une belle phrase que j’ai pu entendre au cours de la journée vient de Brahim  Hammouche député de Moselle. Il est membre de la commission des affaires sociales et du CNLE, le Conseil National de Lutte contre la Pauvret et l’Exclusion. Pour lui  « l’aventure du Social, c’est l’aventure de la République » ( j’aime cette formule)

Brigitte Bourguignon a aussi évoqué des échanges qui avaient eu lieu le matin. L’objectif était de faire se rencontrer  différentes instances directement concernées par le travail social : Le HCTS qu’elle préside,  la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie),  le CNLE ( Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale), le HCFEA (Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge), le CNAOP Conseil national pour l’accès aux origines personnelles, Le CNCPH Conseil national consultatif des personnes handicapées mais aussi la CPC ( Commission professionnelle consultative du travail social et médico-social présidée par Manuel Pellissier.  Il n’a manqué je crois que la présence du  CNPE (Conseil National de la Protection de l’Enfance)  qui bien évidemment était aussi invité.

Réunion des conseils

Dans un message publié via twitter la présidente du HCTS  précise : « Je tiens à remercier l’ensemble des participants pour la richesse et la qualité de nos échanges. Une volonté partagée : renforcer les synergies entre nos instances afin de construire une culture commune du travail social valorisant en premier lieu les travailleurs sociaux ».

instances 2

2 tables rondes l’après-midi ont permis des échanges avec la salle la première était intitulée : «Contribuer à l’inclusion sociale des jeunes : quels enjeux, quelles perspectives pour les travailleurs sociaux ?»

tables ronde 1

la seconde posait la question « Quels rôles pour les travailleurs sociaux dans la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes ? »table ronde 2

Les comptes-rendu de ces réunions et tables rondes seront publiés à l’issue de cette journée. tout comme le discours d’Agnès Buzyn la ministre de la Santé et des solidarités qui a conclu cette journée.

A Buzyn

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Une réponse

  1. Bravo de nous représenter et merci effectivement cela fais du bien
    christine dauzié delalande anas33

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :