Le travail social avec les groupes : le parent pauvre de l’intervention collective en France et c’est bien dommage….

Continuons notre tour d’horizon des différents modes d’interventions sociales d’intérêt collectif dont la richesse et la diversité n’est plus à démontrer. Créé aux USA et au Canada où il s’est développé, ce mode d’intervention reste encore assez peu répandu dans le travail social français.

« Le travail social avec des groupes désigne une pratique d’intervention qui s’appuie simultanément sur la personne et son environnement afin de créer les conditions de transformation dans le champ social et sociétal. Cette pratique complète l’approche individuelle par une démarche collective fondée sur le travail du groupe pour résoudre des situations aux multiples dimensions » (H Massa1).

Travailler avec un groupe n’est plus être dans l’aide directe individuelle, ni dans l’aide indirecte. Le travailleur social présent dans le groupe  va tenter de faire émerger dans celui cila capacité à s’aider lui-même ; c’est le processus d’aide mutuelle. Le groupe est une situation construite par le travailleur social, en connaissance de cause, c’est un groupe de pairs ; Durkheim dirait un « groupe intermédiaire » entre l’individu et la société.  Ainsi, le travail social avec les groupes est une méthodologie d’intervention qui a pour but d’aider chaque membre, mis en relation en son sein, à développer un système d’aide mutuelle pour faire face à ses propres besoins et à ses problèmes. Elle se fonde sur la participation et les échanges entre les membres du groupe pour enrichir leur vie personnelle et sociale et viser la transformation simultanée de la personne et de son environnement social.

Les groupes initiés par des travailleurs sociaux se distinguent des autres méthodes d’intervention par l’accent mis sur l’aide mutuelle permettant d’atteindre les objectifs définis par le groupe au regard de leurs problèmes communs et de leur désir de changement dans leur situation.

Simone Paré 2 a défini le service social de groupe comme une méthode qui aide les individus et les groupes à augmenter leurs capacités de fonctionnement social par des expériences collectives. Le but est de leur permettre de faire face à leurs problèmes de personnes, de groupes ou de communauté.

le Travail social avec les groupes, à la fois outil pédagogique et de changements, participe à la qualité de l’accompagnement de personnes en difficulté, et les rend sujets, acteurs et partenaires pour résoudre leurs propres problèmes.

Les travailleurs sociaux négligent parfois cette possibilité de constituer des groupes à partir des rencontres individuelles qu’ils font dans le cadre de leur travail. Or Ils rencontrent souvent des personnes qui font face aux mêmes difficultés et qui pourraient s’entraider. Ne pas rester seul, être solidaire et prendre conscience que ce qui met en difficulté la personne est partagé par d’autres, voilà un levier puissant qui peut donner aux travailleurs sociaux un intérêt supplémentaire.

N’hésitez pas à vous informer voire vous faire conseiller avec l’Association Nationale des Travailleurs Sociaux pour le développement du Travail Social avec les Groupes (ANTSG) qui reste active et disponible sur ce sujet….

1 H. Massa, La pratique du travail social avec les groupes, Ed. des ASH, 2006 (la « bible » sur ce sujet)

2 Simone Paré., « Dynamique des groupes et service social des groupes », Service Social, vol 15, n° 1-2-3, Québec, Presses de l’université de Laval, 1966

Photo : Produção Cultural no Brasil  Equipe da produção Momento descontração em meio às filmagens do #prodculturalbr.Equipe do coletivo multimídia Garapa e da Beijo Técnico Produções Artísticas.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

2 réponses

  1. Bonjour,

    Je suis étudiante en Bachelor du travail social, ayant récemment e des cours en Travail social de groupe (initiation) je me suis posée une question.
    Dan mon travail de Bachelor, avec mon binôme nous avons suivi un groupe de personnes en situation de handicap qui était parrainé par une fondation privée. Ces jeunes en situation de handicap ont été mis avec des jeunes valides pour favoriser une inclusion. Ils ont trouvé une idée pour réaliser une activité ensemble c’est à dire pour démontrer à la société que l’inclusion est bien possible entre ces deux entités. Organiser une chorégraphie pour une représentation spéciale lors d’une fête qui se déroule tous les 20 ans dans un pays. Il y a des monitrices bénévoles qui les accompagnent et il y des entrainements qui se sont déroulés tous les mois.
    Ma question est : peut on qualifier cela de travail social de groupe ?
    Je vous remercie de votre réponse, il faut que précise qu’ils sont au nombre de 25 personnes.

    1. Bonjour,
      Si l’on s’en tient à la définition le Travail Social de Groupe, il « s’appuie simultanément sur la personne et son environnement afin de créer les conditions de transformation dans le champ social et sociétal ». Dans votre exemple « les jeunes en situation de handicap ont été mis avec des jeunes valides pour favoriser une inclusion ». Ce travail assumé par des bénévoles a bien un objectif de transformation des relations entre jeunes handicapés et jeunes valides. Ce moyen collectif engagé est à mon sens une forme de travail social de groupe qui a un dimension culturelle évidente. C’est tout à fait dans ce sens que ce type de travail est à développer et à encourager. Pour autant il ne s’agit pas d’une simple activité de loisir. Les accompagnants sont sans doute vigilants sur les interactions entre jeunes valides et jeunes handicapés. Ce qui se joue est bien une pratique d’intervention sociale à finalité d’inclusion. Le groupe est bien un moyen pour y parvenir… Bravo aux promoteurs de cette action
      D;Dubasque

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :