Dans le quotidien des assistantes sociales / Jeunes en bandes : ce que prévoit le gouvernement…

Dans le quotidien des assistantes sociales à Trappes

France Inter propose tous les jours à 13h50 une chronique intitulée « Une semaine dans leurs vies ».  Cette semaine, c’est le travail des assistantes sociales qui est présenté à travers plusieurs reportages présentés par Bruno Duvic qui anime la tranche 13h00-14h00. Il rappelle à cette occasion que « les travailleurs sociaux n’ont jamais cessé de bosser pendant la période de confinement »

C’est un métier déconsidéré, méconnu aussi, parfois dangereux, est-il précisé dans ce reportage qui fait ainsi référence à la mort d’Audrey Adam tuée dans l’exercice de son travail en mai dernier. France Inter est allé à la rencontre d’assistantes sociales du département des Yvelines (Trappes). Lundi elles ont parlé de l’accueil et hier de l’accompagnement au budget…

Tout Commence par l’accueil : « on a reçu 5000 personnes ces 18 derniers mois pour une ville de 32-33.000 habitants ». 2 professionnelles sont de permanence pour accueillir et évaluer les besoins des personnes notamment pour l’urgence alimentaire, le logement ou les difficultés intrafamiliales nécessitant une intervention dans la journée ou s’il s’agit  plutôt d’un accompagnement à plus long terme… « le travail social, c’est une passion » explique une assistante sociale. Sa collègue précise que « l’alchimie de la rencontre se ressent dès le premier rendez-vous »… (écouter et lire la chronique de France Inter)


Ce que prévoit le plan interministériel contre les bandes violentes

Le Conseil des ministres de la semaine dernière s’est non seulement penché sur le projet de loi de la protection de l’enfance, mais aussi sur la prévention des violences des jeunes organisés en bandes dans les quartiers. Le nouveau plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences liées aux bandes et groupes informels s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de prévention de la délinquance. Timour Aggiouri du Dossier Familial dressé la liste des mesures prises. Le plan prévoie entre autres  :

  • Une accélération des actions de sensibilisation et de formation au plus près des familles, notamment celles portant sur les risques de violence associés au numérique, le site « jeprotegemonenfant.gouv.fr » intégrant prochainement des modules en ligne sur ces sujets
  • Des horaires d’accueil étendus jusqu’à 20 heures en centre de loisirs.
  • La création de postes d’intervenants sociaux en commissariat et gendarmerie (ISCG), qui constituent un appui considéré comme essentiel en matière de détection, d’accueil et de prise en charge des personnes vulnérables. 366 postes ont ainsi été créés.
  • Le développement de la médiation sociale et la prévention spécialisée pour un accompagnement individualisé permettant de reconnecter les jeunes aux institutions sociales (l’école, l’emploi, la citoyenneté). Cette mesure, prévoit 300 éducateurs et médiateurs supplémentaires avant la mi-juillet 2021.
  • La veille renforcée des réseaux sociaux et des messageries instantanées pour exploiter les signaux précurseurs d’exactions circulant sur ces réseaux et messageries

D’autres mesures sont annoncées. Vous pouvez en découvrir le détail dans le compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 juin 2021.  (lire l’article du Dossier familial)


lire aussi

 

 

 

 Photo via Visual Hunt

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :