Le Nord recrute 200 assistants familiaux / Vers une « recentralisation » de l’Aide sociale à l’enfance ? / Des assistances sociales dans des bibliothèques

Le Nord recrute 200 assistants familiaux

Ce n’est pas le seul Département à faire face à la pénurie et au manque de candidatures. Amélie Pruvost responsable du Pôle Accueil Familial du Département du Nord explique les raisons de cette démarche de recrutement massif sur « Grand Lille TV » :

« C’est vraiment un engagement » précise-t-elle. C’est une « envie de donner à l’autre » Elle prend pour exemple le projet d’une coiffeuse qui, une fois ses enfants devenus suffisamment grands, a passé le pas. « On va plutôt rechercher des compétences et des qualités humaines » « On peut venir de tout milieu mais il faut avoir des qualités éducatives, de tolérance, d’écoute de l’autre, d’empathie… » Mais être assistant familial n’est pas de tout repos. Cet interview n’aborde pas les aspects délicats et difficiles que rencontre la profession. Il y aurait beaucoup à écrire sur ce sujet. (lire l’article de Grand Lille TV)

Vers une recentralisation de l’Aide sociale à l’enfance ?

C’est la question que pose la Gazette des communes. « Dans un rapport enregistré en juillet à l’Assemblée nationale, la mission d’information sur l’Aide sociale à l’enfance (ASE) dresse un constat très sombre de la situation. Pour y remédier, la députée LREM Perrine Goulet, elle-même ancienne enfant placée, prône un changement de gouvernance et un renforcement du rôle de l’Etat ». Ce rapport est aussi très sévère pour les départements. Le document, enregistré le 3 juillet, remet notamment en cause la gouvernance de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) (qu’il faudrait à nouveau confier à l’Etat ?) (lire l’article de la Gazette.fr)

avocats0061.1238625074 Chroniques d’été de Jean Pierre Rosenczveig

L’ancien président du tribunal pour enfant du tribunal pour enfants de Bobigny continue son bonhomme de chemin. Il n’a pas chômé en ce mois d’août. Il vous a concocté 7 tribunes différentes. Toutes, bien évidemment, traitent des questions liées à la protection de l’enfance :

Et ce n’est sans doute pas fini. Ne manquez pas son blog « Droits des enfants » qui « analyse la société à travers le prisme de leurs droits »

Des assistances sociales dans les bibliothèques publiques aux États-Unis

Cela peut paraître surprenant : Aux Etats Unis, des bibliothèques proposent des services plus larges que le prêt de livres et de documents. Elles apportent aussi un soutien autour de questions sociales auprès des communautés les plus en difficulté. Pour cela des travailleurs sociaux interviennent font appel à leur savoir-faire. “Pour travailler dans une bibliothèque, il faut être un travailleur social” explique Amanda Oliver, jeune diplômée en bibliothéconomie. En fait les travailleurs sociaux interviennent autant auprès du public que des salariés. « L’objectif est de soulager le personnel, mais aussi de mieux répondre aux besoins de leurs usagers ». Elle ajoute : «Venir à la bibliothèque n’est pas stigmatisant, contrairement à d’autres milieux traditionnels [d’aide sociale]. Les bibliothèques publiques sont donc les meilleurs endroits pour atteindre la population et être efficaces.» Une expérience à tenter en France ?

et aussi

En maraude avec le Samu social à Bordeaux : « On a parfois des petits miracles »

« Lors des récentes expulsions de squats à Bordeaux, le Samu social a été mandaté par la préfecture pour établir des bilans médicos-sociaux. Mais leur travail auprès des personnes sans-abri est aussi une mission de tous les jours. Le temps d’une maraude, Eva Fonteneau journaliste à «Sud Ouest» les a accompagnés dans la métropole bordelaise. (lire l’article de Sud Ouest)

Photo : Amélie Pruvost responsable du Pôle Accueil Familial du Département du Nord (capture d’écran du reportage de Grand Lille TV)

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :