Le démantèlement de la jungle de Calais.. Quand Caritas remplace le service social.. Paroles d'assistant social.. Valenciennes : une bonne promo à l'IRTS..

  • Revivez la première journée de démantèlement de la « jungle » de Calais : Heure par heure, le journal Le Monde nous donne à voir cette opération de déplacement de population. L’opération qui concerne 6000 à 8000 personnes a commencé lundi 24 octobre. Les premiers bus ont pris la direction de centres localisés dans toute la France.
  • «Au bout de vos rêves»: L’inscription cynique d’un bus chargé d’évacuer les réfugiés de la «Jungle». Mauvais goût, Cynisme ou maladresse, la question reste entière…  Après les 60 cars prévus pour la seule journée de lundi, 45 sont programmés ce mardi et 40 mercredi. Cette énorme opération, revendiquée comme « humanitaire » par l’Etat, devait commencer pour vider le campement, devenu au fil des mois le plus grand bidonville de France avec ses 6.400 à 8.100 habitants (selon les sources), qui ont pour objectif de traverser la Manche.
  • Suisse : Une commune confie son service social à Caritas. Perly-Certoux est la première commune genevoise à privatiser son service d’aide socialePour Dominique Froidevaux, directeur de Caritas, estime que les situations sont mieux prises en charge par une équipe de professionnels que par un assistant social isolé. (avec le même budget ?)
  • Paroles d’assistant social ! Ou quand l’assistant social est impuissant sans l’aide du médecin : « Pour situer le contexte, je suis assistant social auprès des personnes âgées dépendantes. Enfin « âgées », c’est relatif car je suis susceptible de répondre aux problématiques de perte d’autonomie pour les + de 60 ans. Je m’occupe de coordonner les services, professionnels sur mon territoire, d’essayer de résoudre les situations les plus problématiques.C’est déjà une gageure car mon territoire, rural, est fort dépourvu en tout… » 
  • Voilà un IRTS qui sait communiquer ! Une bonne promo à Valenciennes  : Isabelle Desmet, directrice de l’IRTS (Institut Régional du Travail Social)  a invité ses élèves pour la remise officielle des diplômes obtenus en juin. « Avec trente-cinq admis sur quarante élèves chez les éducateurs spécialisés, vingt admis sur vingt-cinq pour les assistants de Service Social et vingt-quatre sur vingt-cinq pour les moniteurs éducateurs, le taux de réussite est à plus de 80 %. » (oui bon ben c’est un peu pareil ailleurs.. et même parfois mieux ! mais ça va mieux en le communicant…)

et  dans le champ culturel

  • Salauds d’pauvres ! ou quand les clichés ont la vie dure : La pièce « Salauds d’pauvres » a été présentée au siège d’ATD Quart Monde, à Montreuil. Conçu à partir du livre En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté, ce spectacle a été joué à nouveau le lendemain au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, en prélude à la Journée mondiale du refus de la misère. Humour et démystification étaient au rendez-vous.
  • Le travailleur social peut parler de son travail comme d’un “accompagnement à la mort : Dans «L’Odeur», Rémi Pons cède la parole aux travailleurs sociaux. Derrière un titre «corporel», la pièce montre la volonté de tenir malgré un quotidien désespérant. Qui voit 500 personnes mourir dans la rue chaque année, en Belgique. Le texte dénonce aussi une société scindée qui épargne les mauvaises odeurs à ceux qui vivent dans leur tour d’ivoire.

Photo : Reportage sur la Jungle de Calais d 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :