Le Coup de main Numérique ou l’innovation raisonnée de Laurent Guilhaudin

Ce n’est pas un hasard si l’association le Coup de main Numérique a pu obtenir en décembre 2021 le prix de l’innovation sociale Nantes Métropole. Ce prix récompense chaque année, depuis 2017, des acteurs innovants de l’économie sociale et solidaire. Laurent Guilhaudin issu du monde de l’éducation populaire (il fut directeur général de la Ligue de l’enseignement dans les Yvelines) est le créateur de cette structure qui vise à « permettre l’autonomie numérique » à nos concitoyens quels que soient leurs âges, leurs statuts et leur origines.

Aujourd’hui, je mesure le chemin qu’il a parcouru pour franchir tous les obstacles et offrir un véritable service tant auprès de travailleurs sociaux que de la population.  Avec 6 salariés, la structure est sur de multiples fronts. Le numérique en effet se décline sous de multiples facettes. Le coup de main numérique s’est organisé pour apporter des réponses diversifiées en fonction des besoins repérés. Cette démarche logique s’inscrit aisément dans les pratiques du travail social et c’est sans doute cela une de ses originalités.

J’ai pu interroger Laurent Guilhaudin lors des rencontres Numérique en Commun (NEC) à Nantes. Il avait installé à l’entrée de la cité des congrès la toute dernière acquisition de l’association : une caravane dépliable accueillant un bureau mobile permettant d’installer plusieurs postes de travail. L’objectif est d’aller sur le terrain, de tenir des permanences numériques dont les personnes et familles dans les campagnes ont tant besoin. L’objectif est, autant que possible, de ne pas les laisser seul(e)s devant leurs ordinateurs, mais de les accompagner en côte à côte pour qu’ils puissent à terme devenir autonomes.

caravane CDMN

Dotée de panneaux solaires, l’autonomie et la sobriété sont mises en avant pour cette structure légère qui se déplie et replie en 3 parties.

Quatre grands services

C’est là l’intérêt et l’originalité de la structure : son organisation est construite à partir de 4 grands axes de travail.

  • Le premier axe est une évidence. Il porte sur la formation. Celle-ci s’adresse aux travailleurs sociaux. Dans ce cadre, l’association a passé une convention avec l’ARIFTS mais aussi ASKORIA et le CNFPT. Ces 3 acteurs majeurs de la formation en Pays de Loire et Bretagne lui permettent d’intervenir dans le champ de la formation continue. De nombreux services sociaux ont en effet besoin d’accompagnement pour prioriser leurs actions et même repenser leurs organisations en fonction des besoins nouveaux recensés sur le terrain.
  • Le deuxième axe est celui de l’action sociale. Ce sont des permanences décentralisées qui ont pour objectif d’aller à la rencontre de la population. Des médiateurs numériques quand la caravane s’installe sont en lien avec le CCAS de la commune ainsi que les Espaces Départementaux de Solidarité ou si vous préférez ce qui correspond aux anciens centres médico-sociaux. Le médiateur numérique intervient en complément du travailleur social. Il en est un relai possible sans systématisme. La caravane mobile s’adresse aussi aux personnes âgées qui peuvent être aidées directement. La structure a été labellisée par France Service. Dans une démarche de professionnalisation, Le Coup de Main Numérique est labellisé par Emmaüs Connect, l‘APTIC et Ambassadeurs Internet sans Crainte.
  • Le 3ème axe cher à Laurent Guilhaudin concerne l’action éducative. Les médiateurs numériques interviennent sur les temps scolaires et périscolaires dans les collèges notamment (un projet est aussi en cours dans un lycée). Il s’agit d’alerter et de sensibiliser les jeunes sur des sujets aussi divers que le harcèlement, les usages des réseaux sociaux et leurs impacts dans leur vie, ou encore sur la protection des données et le respect de la vie privée. Il y a beaucoup à faire dans ce domaine dans le cadre de la prévention. Cela touche aussi les relations entre filles et garçons qui sont désormais médiatisées via des applications qui ne sont pas anodines. Dans leur pratiques il est souvent considéré que les jeunes ont une longueur d’avance sur leurs parents. Il s’agit là aussi de permettre aux parents de mieux comprendre ce à quoi leurs enfants sont confrontés
  • 4ème et dernier axe : le développement de la vie associative. C’est un projet émergent qui regroupe déjà environ vingt-cinq bénévoles. Un café numérique associatif est en train de voir le jour dans le quartier Mellinet dans le centre ville de Nantes. Un chargé de mission « vie associative » coordonne le tout. Nous sommes tous à terme des aidants numériques car une bonne partie de ce qui font la vie en société passe par ces supports.

 

L’offre de service du coup de main numérique a pour objectif de s’adapter aux besoins de la population sans exclusive et sans catégorisation. Cette structure de l’économie sociale et solidaire met en avant des valeurs telles celles portées par l’article 1er de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 à savoir : “Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.” Cette philosophie est essentielle.

C’est en ce sens une démarche en cohérence avec la pratique du travail social tel que nous la connaissons. C’est aussi ce qui fait la force et l’intérêt de cette structure, ouverte et prête à s’adapter en fonction des réalités du terrain. C’est d’ailleurs ce qui m’a particulièrement séduit.

cravane numerique

 

Note : J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Laurent Guilhaudin il y a déjà quelques années au moment où son projet n’était que couché sur le papier. Aujourd’hui devenue réalité, l’association s’inscrit dans une belle dynamique. Je compte rejoindre sa structure tant elle me semble emblématique d’une évolution nécessaire pour l’action sociale confrontée aux défis numériques que vous connaissez. 

 

 

Photo : DD

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :