La prise de position d’Agnès Buzyn, nouvelle ministre de la santé et des solidarités sur le Travail Social et son Haut Conseil..

Agnès Buzyn, ministre de la santé et des solidarités depuis le 17 mai dernier, a adressé un message vidéo diffusé aux membres du Haut Conseil du Travail Social (HCTS) réunis en assemblée plénière vendredi dernier. La ministre se situe dans le droit fil des engagements du gouvernement précédent. Elle a affirmé sa confiance en Brigitte Bourguignon qui, tout en restant présidente du HCTS, assure désormais la présidence de la commission des affaires sociales à l’Assemblée Nationale. Elle a aussi fait part de son intérêt de travailler étroitement avec le Haut Conseil. Voici les principaux éléments de son discours..

« Le travail social entrant dans le champ de compétences qui m’a été confié, je tiens aujourd’hui, par ce message, affirmer auprès de vous ma volonté de m’inscrire dans la logique du plan d’action en faveur du travail social et des axes de progrès qu’il a dessiné pour une meilleure participation des personnes accompagnées, une reconnaissance du secteur et la rénovation de sa gouvernance.

Pour répondre à ces ambitions, le Haut conseil du travail social récemment mis en place a un rôle stratégique à jouer à un double titre :

– Il doit être un centre de ressources pour l’ensemble des acteurs, ce qui suppose notamment de mettre à disposition des professionnels de terrain des outils, des avis et des recommandations utiles dans leurs pratiques quotidiennes. Cette volonté opérationnelle doit notamment permettre de réduire l’écart qu’il peut exister entre les réflexions conduites au niveau national et les réalités de terrain.

– Le Haut conseil du travail social doit également permettre de développer une vision nationale ambitieuse du travail social pour lutter contre une approche qui réduirait les travailleurs sociaux à de simples gestionnaires de dispositifs et distributeurs d’aides. Cette approche caricaturale doit définitivement laisser la place à une stratégie volontariste rappelant le rôle central des travailleurs sociaux et du facteur humain dans la réussite des politiques de cohésion sociale.

Bien qu’installé très récemment, le Haut conseil du travail social peut déjà se targuer d’un premier bilan prometteur. La définition du travail adoptée par le Haut conseil a déjà connu une traduction juridique dans le code de l’action sociale et des familles et des outils pratiques relatifs aux questions d’éthique et de déontologie ont déjà été produits sur des domaines aussi sensibles que la prévention des expulsions locatives. Le HCTS a, dès à présent, produit un rapport sur la participation des personnes accompagnées, complétant les travaux déjà produits sur la question ».

La ministre a par ailleurs salué l’engagement de Brigitte Bourguignon en précisant qu’elle s’appuyait sur sa connaissance du secteur et le travail qu’elle a engagé pour impulser les travaux du HCTS. Puis elle a valorisé le travail réalisé par les 3 groupes thématiques qui ont rendu une part de leurs travaux (nous reviendrons sur ce sujet).

Au final on ne peut que constater la continuité de la politique engagée par l’ancien gouvernement. Il n’y a aucune remise en cause du plan d’action en faveur du travail social. Au contraire, les orientations initiales sont confirmées.

Je reviendrais prochainement sur le contenu des prochains groupes de travail du HCTS  car j’ai pour ma part été nommé en charge de l’animation de celui qui traitera des impacts du numérique sur les pratiques professionnelles des travailleurs sociaux. Les travaux sont prévus pour débuter en septembre. 

 

Photo : Agnès Buzyn, ministre de la santé et des solidarités

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Une réponse

  1. Entre le discours politique « séduisant » et les actes, il y a, trop souvent, des nuances. Attendons de voir quelles politiques publiques seront proposées dans les prochains mois! Bon courage pour vos travaux au sein du HCTS!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.