Didier Dubasque
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La pauvreté vue par le sociologue Robert Castel

Il est utile, dans le contexte actuel, d’examiner comment des sociologues ayant influencé le travail social ont pu décrypter les processus menant à la pauvreté. Cette démarche permet d’éviter de se baser uniquement sur des représentations et des idées erronées, qui mènent à des actions pouvant aggraver la situation plutôt que de l’améliorer. À cet égard, l’analyse du sociologue Robert Castel nous offre un éclairage précieux, qui intéressera non seulement les étudiants, mais également les professionnels du travail social désireux de mieux saisir les mécanismes de l’exclusion.

Dans son œuvre, le sociologue Robert Castel aborde cette question de la pauvreté ou plutôt de l’exclusion en s’intéressant à la vulnérabilité sociale plutôt qu’à la souffrance individuelle. Il analyse l’évolution historique des formes d’assistance et met en évidence le concept de « désaffiliation », qui explique le décalage entre les droits des citoyens et l’ordre économique.

Au Moyen Âge, la charité envers les pauvres était une vertu chrétienne, mais elle engendrait aussi des discriminations. Robert Castel décrit cette époque comme un moment où les « pauvres honteux », tels que les vagabonds, étaient marginalisés. À partir du XVIIe siècle, la prise en charge des pauvres devient territorialisée et l’hôpital général est créé pour enfermer et rééduquer les « membres inutiles à l’État ». « L’assistance s’inscrit alors dans une économie, et l’attitude chrétienne fonde une classification discriminante. » écrit-il dans Les métamorphoses de la question sociale. (p. 55)

Le sociologue a mis en lumière la différence entre « l’indigent valide », capable de travailler, et l’invalide, qui bénéficie d’un autre traitement. Le travail est considéré comme un espace d’intégration, même pour les personnes « faiblement nanties », par exemple, les artisans. L’analyse de la précarité économique et de l’instabilité sociale permet de mieux comprendre les processus qui mènent à la désaffiliation.

Mais qu’est-ce que la désaffiliation ?

C’est, pour Robert Castel, un concept central de sa pensée sociologique. Elle décrit le processus de rupture ou de détachement des liens sociaux et des mécanismes de protection qui assurent l’intégration et la sécurité des individus au sein de la société. La désaffiliation peut résulter de divers facteurs, tels que la perte d’emploi, la dissolution des liens familiaux, l’isolement ou l’exclusion d’un groupe social.

Dans son ouvrage « Les métamorphoses de la question sociale, une chronique du salariat », Robert Castel analyse les relations existantes entre précarité économique et instabilité sociale. Il montre comment la désaffiliation peut conduire les individus à passer d’une zone de vulnérabilité sociale à une autre, en fonction des droits et du statut qui leur sont accordés en tant que travailleurs ou citoyens. L’étude de ce processus met en évidence l’importance des « supports » sociaux pour prévenir la désaffiliation et favoriser l’intégration des individus.

Lutter contre la désaffiliation nécessite de repérer et de renforcer ces supports sociaux, et d’adopter des politiques qui permettent de réintégrer les individus en situation de précarité ou d’exclusion. Un État social protecteur a ainsi pour mission de restaurer ces liens d’interdépendance et de solidarité, en mettant en place des dispositifs d’accompagnement et d’assistance qui permettent aux personnes en situation de vulnérabilité d’acquérir une forme de « propriété sociale ».

La pauvreté, un défi pour la cohésion de la société

Cette « question sociale » s’est posée dès le XIXe siècle avec la prise de conscience des conditions d’existence des populations victimes de l’industrialisation. Robert Castel considère que ce sujet est un défi qui interroge la cohésion d’une société et la capacité d’une nation à maintenir des relations d’interdépendance. Il critique les politiques qui se contentent d’attribuer des secours aux pauvres, car elles créent des « inutiles au monde ».

Au contraire, il plaide pour la restauration des « supports » dont les manques ont conduit à la précarité sociale de chaque individu. Il nous invite à comprendre les zones de désaffiliation des personnes. Cela conduit à la définition d’un « État social », protecteur, qui mandate le travailleur social pour mettre en œuvre une assistance visant à acquérir une « propriété sociale » pour le bénéficiaire.

En conclusion, la pensée de Robert Castel sur la pauvreté nous offre un éclairage précieux sur les dynamiques sociales qui sous-tendent l’exclusion et la précarité. En s’appuyant sur des analyses historiques et sociologiques, il nous incite à repenser nos politiques sociales et à œuvrer pour un monde plus juste et équitable, où chacun aurait sa place et bénéficierait de la protection nécessaire pour mener une vie digne.

Son analyse met en lumière la nécessité d’un État protecteur qui veille au bien-être de tous ses citoyens et qui assure une prise en charge adéquate des personnes en situation de précarité. On en est loin aujourd’hui avec la mise en œuvre de dispositifs tel le RSA sous conditions. En soulignant l’importance des « supports » et des relations d’interdépendance, la pensée de Castel nous invite à repenser notre approche de la pauvreté et à concevoir des politiques plus inclusives et durables pour lutter contre les inégalités et les fractures sociales.

La pensée de Robert Castel permet donc d’envisager la lutte contre la pauvreté par la mise en œuvre d’un véritable travail social citoyen.

Références:

  • Erving Goffman, « Asiles, étude sur la condition sociale des malades mentaux », présentation de Robert Castel, Éditions de minuit, 1968.
  • Robert Castel, « Les métamorphoses de la question sociale, une chronique du salariat », Librairie Arthème Fayard, 1995.

 

 

Photo : Robert Castel ( –  ). Cette  photo transmise par Martine Trapon lui a été fournie par la fille de Robert Castel.

Note : Cet article est tiré d’un texte que m’a adressé Martine Trapon que je remercie à cette occasion. Vous pouvez trouver son texte ici en ficher joint : La pauvreté selon Robert Castel

Partager

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Catégories
Tous les sujets
Rechercher