La « Gaffe » de la Caisse d’Allocations Familiales

C’est par ce titre plutôt conciliant que le Canard Enchainé nous apprend que 68.000 personnes ont été privées d’allocations suite à une modification de son interface en ligne pour l’accès à ses services.  Afin de « simplifier » les demandes, il n’est plus possible désormais pour les allocataires de s’identifier via leur numéro CAF. Depuis le 9 octobre, il leur faut indiquer leur numéro de sécurité sociale agrémenté d’un mot de passe composé de chiffres et de lettres avec pas moins de 8 caractères. Bref au nom de la simplification et des futures interopérabilités entre logiciels,  il est demandé à des millions de personnes de renouveler leur compte avec une nouvelle procédure. Cela concerne les allocataires du RSA, mais aussi celles et ceux qui perçoivent des aides au logement.

Des dizaines de milliers de personnes doivent se faire aider pour cela. Les travailleurs sociaux de la CAF sont  très investis sur ce sujet, car des erreurs peuvent provoquer des impayés. C’est d’ailleurs en aidant des allocataires que ces professionnels ont découvert ce qui ne va pas.

Un « bug majeur »

Le site de la CAF ne reconnait pas les numéros de sécurité sociale provisoires explique la journaliste Fanny Ruz-Guindos. Ce sont ceux qui concernent les étudiants, les travailleurs étrangers et les personnes réfugiées.  Ces derniers semblent être les plus lésés, car l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA) est toujours autant débordé et cumule les retards. Il leur faut plusieurs mois pour délivrer un numéro de sécurité sociale définitif. Du coup l’allocataire n’a plus d’accès au site de la CAF lui permettant  d’actualiser sa situation en remplissant sa fameuse déclaration trimestrielle de ressources (DTR).

La CAF a réagi. L’administration a promis d’envoyer « dans les prochains jours » précise le canard une lettre aux 68.000 personnes concernées par ce bug. Et là miracle, il leur sera adressé un numéro de sécurité sociale définitif. En attendant il leur est demandé d’aller se présenter devant les guichets de la CAF ou d’appeler directement l’agence dont ils dépendent.

Tout va bien alors ?

Eh bien non, à Paris par exemple les demandes de rendez-vous sont tellement nombreuses, qu’il n’est pas possible d’en obtenir rapidement. La Défenseure des Droits a été saisie et l’affaire suit son cours, mais en attendant des milliers d’allocataires ne transmettent pas leurs DTR et provoquent de fait des indus ou des diminutions, voire des suspensions de versement des allocations. Les travailleurs sociaux d’autres services que la CAF sont, eux aussi, impactés, car quand l’allocataire ne comprend pas ce qui se passe, il sollicite en toute logique le travailleur social qui l’accompagne. Les associations d’aide qui hébergent les migrants  sont particulièrement impactées par ce problème. Quant aux autres, il faut qu’ils apprennent à renseigner leur compte avec leur nouvel identifiant et gèrent un nouveau mot de passe à défaut d’utiliser l’ancien…

À quand la mise à jour ?

Étant de nature précautionneuse, je suis allé  sur le site de la CAF. Ce changement d’identification est expliqué dès la page d’accueil avec une vidéo qui vous explique comment s’y prendre

Bien, mais alors pourquoi avoir laissé en ligne une page qui s’affiche directement quand on utilise un moteur de recherche pour actualiser sa situation ? La page indique que le numéro allocataire est le seul moyen de s’identifier pour accéder à son compte, ce qui n’est plus le cas depuis un mois. De quoi induire les personnes en erreur. La mise à jour relève-telle d’un autre service mal informé ?

caf changement de situation

Bon, soyons optimiste, souhaitons que cette page soit vite supprimée…

 

Lire aussi

 

Photo : l’entrée de la CAF à Saint Nazaire (dd)

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mon nouveau livre vient de sortir :
"Les oubliés du confinement"

Soutenez mon travail (et ce blog), en achetant un exemplaire !

%d blogueurs aiment cette page :