Justice : une assistante sociale désavouée / Polémique sur le nouveau mode de calcul de l’APL / Migrants : une assistante sociale raconte…

La justice a désavoué une assistante sociale d’Orange, à Tours. Cette dernière souhaitait que soit reconnue l’origine professionnelle de sa dépression. L’assistante sociale avait pourtant produit un certificat médical d’un médecin généraliste. Il attestait que son arrêt de travail trouvait son origine dans une « souffrance au travail », et le témoignage de sa stagiaire qui l’avait vue « en pleurs » après une conversation téléphonique avec son supérieur. Mais « ces éléments ne sont pas assortis de précisions suffisantes permettant de tenir pour établi que la pathologie […] serait en lien avec un événement excédant le cadre de relations hiérarchiques normales, et ainsi imputable à la dégradation brutale de son contexte professionnel », considèrent les juges nantais. (lire l’article  de la Nouvelle République qui traite en détail cette affaire)

Décidément, dès qu’il s’agit d’’APL, la polémique n’est pas loin. L’été dernier, l’annonce de la baisse de cinq euros du montant de ces aides au logement avait suscité un tollé. Mais un an plus tard, le budget 2018 prévoit que les APL, qui devaient être revalorisées au 1er octobre comme chaque année, seront gelées. Un manque à gagner moyen d’environ…cinq euros par mois. . À partir du 1er avril 2019, ces aides au logement ne seront plus calculées sur les revenus d’il y a deux ans mais sur ceux de l’année en cours. Le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires le martèle: «c’est une réforme politiquement juste». Sauf qu’au final ce nouveau mode de calcul doit permettre au gouvernement de réaliser un milliard d’euros d’économies. Un milliard d’euros qui ne seront versés.

Les demandeurs d’asile envoyés dans les centres de rétention des aéroports internationaux allemands sont dans une situation extrêmement stressante : ils savent que leur demande d’asile a de grandes chances d’être rejetée. L’assistante sociale Jessica Gürtler, qui travaille dans un centre de rétention à l’aéroport de Munich, raconte son quotidien auprès de cette population en détresse. (lire la suite sur info-migrants)

et aussi

Les textes réglementaires sont parus de justesse mais la réforme de cinq diplômes d’Etat du travail social entrera bien en vigueur en cette rentrée 2018. Les premières promotions sortiront en 2021 avec un grade de licence. (lire la suite sur la Gazette des Communes)

Photo : pexels

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :