Justes images du travail social / travailleur social en commissariat : l’équilibre / le « data-mining » des aides sociales

Justes images du travail social

« C’est suffisamment rare pour être salué : en quelques semaines, deux films (français) extirpent le travail social de son invisibilité, et ce avec une certaine justesse, bénéficiant tous deux d’un côté grand public dû à la présence d’actrices et d’acteurs reconnus ». Lien Social nous invite à découvrir ces films qui donnent une image juste des travailleurs sociaux. «Les gens seront heureux de voir à quoi servent leurs impôts !» s’exclame l’acteur Gilles Lellouche, qui endosse le rôle d’un assistant familial dans le film Pupille. « C’est un hommage à la République française, à ses travailleurs sociaux, ses éducateurs » affirme la réalisatrice Jeanne Herry, qui dit «aimer les métiers et les gens au travail». Autre film, Les Invisibles (critique dans Lien Social n° 1242, en date du 8 janvier 2019). Là, face au problème croissant du sans abrisme féminin, trois assistantes sociales se démènent…», Allez voir ces films, ils méritent le déplacement ! (lire l’article de Lien Social)

Travailleur social en commissariat et gendarmerie : un équilibriste

Assistant de service social, éducateur spécialisé ou conseiller en économie sociale familiale (CESF) de formation, l’intervenant social en commissariat et gendarmerie (ISCG) fait le pont entre deux mondes peu habitués à s’assembler : le travail social, d’un côté, la sécurité publique, de l’autre. le sens du travail est préservé : En poste depuis quatre ans au commissariat à Béziers, Stéphanie Canovas, mise à disposition par le conseil départemental de l’Hérault après avoir exercé comme assistante sociale en polyvalence de secteur, ne s’est « jamais sentie aussi proche du public ». Et la travailleuse sociale d’ajouter : « Pour moi, c’est une ressource de travailler dans un lieu dédié à l’urgence et surtout à partir de la demande du public. Au final, ce poste est, selon mon expérience, un retour aux fondements du travail social, je n’ai pas entre moi et le public le filtre des dispositifs ». (lire l’article de Sophie Le Gall pour le media social emploi)

Les aides sociales se mettent au data-mining

Le « data mining » est un procédé qui consiste à construire des modèles prédictifs de comportements, à partir de l’observation d’un grand nombre de données. Élaboré dans le secteur privé, il a été utilisé en particulier par les banques et les opérateurs de téléphonie mobile pour identifier le profil type des mauvais payeurs. Ce dispositif imprègne désormais les administrations publiques, comme la Sécurité sociale et la Caf…  Au service d’un affermissement des politiques de contrôle, les organismes de protection sociale ont opté pour cet outil afin de déceler indus et fraudes sur un mode systématisé (lire l’article de Sciences Humaines)

et aussi

Protection de l’enfance : tensions au conseil départemental de l’Indre-et-Loire

La Protection de l’enfance se réorganise dans un contexte explosif (Gilets jaunes, mineurs étrangers, opposition des agents sociaux). Pour les agents et professionnels associatifs qui œuvrent au quotidien dans ce domaine sensible, réunis sous les banderoles revendicatives, «on va tout droit à la casse des services, à la casse sociale, à l’externalisation des missions».  (lire l’article de la Nouvelle République)

« Il apparaît nécessaire de rendre plus lisible et accessible le premier accueil social »

Réforme des diplômes, bouleversement du numérique… Le travail social doit se réinventer en même temps que les besoins et les attentes des usagers évoluent. Le CNFPT veut outiller les travailleurs sociaux dans cette phase de changement, explique à La Gazette Marion Leroux, directrice de l’Institut national spécialisé d’études territoriales (Inset) d’Angers.

 

Photo : extrait de la bande annonce du film « pupille » Théo le nourrisson adopté

sélection des articles réalisée avec l’aide de Michelle Verrier Flandre

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.